vue aerienne marsalLe Master pro Intelligence économique de l'Université de Marne-la-Vallée a créé, avec la commune de Marsal, les conditions d'un projet tutoré entre une université et une collectivité.

La promo 2018 a lancé le coup d'envoi d'une collaboration que leurs successeurs poursuivent cette année.

En comparant le site de Marsal, son incroyable histoire, son passé antique, son patrimoine architectural avec onze autres villes et villages de France et de Belgique aux caractéristiques similaires les 22 étudiants de la promotion, tous professionnels aguerris, ont fait l’analyse d’actions de développement entreprises dans ces contextes identiques, où elles ont permis de pérenniser des initiatives locales, ce que ne parvient pas à faire ici Marsal.UPEM LOGO

Peut-être en raison d’un déficit de prise en compte et de soutien de la part des collectivités territoriales ?

Les conclusions de ces observateurs extérieurs que certains qualifient de "petit Mont Saint-Michel lorrain" donneront, on l'espère des idées à nos hommes politiques du Saulnois, du Conseil départemental ou de la Grande Région qui ne manqueront pas de venir écouter les présentations que feront ces étudiants les 14 et 15 décembre prochains à la salle polyvalente de Marsal.

Entrée libre.

Début des présentations : vendredi 14 décembre 14h, samedi 15 décembre : 8h30.

 

 

 

 

 

46480331 595763044175072 3082348589247102976 n

Mardi 11 décembre à la Délivrance à Dieuze et vendredi 14 décembre à la Salle Saint-Germain à Delme, le collectif Mots d’Elles, issus des foyers ruraux, montera sur les planches à 20 h 30 pour proposer au public ses deux créations théâtrales : Histoires d’Elles et Féminin Pluri’elles.

Histoires d’Elles  est le fruit d’un travail en ateliers d’écriture-théâtre avec Amandyne Truffy et Bertrand Sinapi de la Compagnie Pardès Rimonim, en résidence dans le Saulnois au printemps 2017.

Inspirées par des chansons populaires qui les ont marquées, les participantes ont écrit des textes dont elles feront lecture, dans une ambiance intimiste.

La création de  Féminin Pluri’elles a fait suite à cette première expérience scénique. Après le succès inattendu de la représentation donnée à Ley en juin 2017, les participantes ont souhaité poursuivre l’aventure. La Dieuzoise Anna D, plasticonteuse, a accepté de les a accompagnées de janvier à mai dans l’écriture et la mise en scène d’un spectacle vivant drôle et touchant, qui a déjà été joué au festival des foyers ruraux à Béchy.

Les thèmes abordés tournent autour de l’enfance, la maternité, la féminité, l’éducation, la transmission, la rencontre, l’ouverture d’esprit et la non-violence.Les deux soirées sont organisées respectivement par la MJC de Dieuze et le foyer rural de Delme, en lien avec la fédération 57 et avec le soutien du conseil départemental de la Moselle et la communauté de communes du Saulnois.

1132

L'association Plus Vite, basée à Hampont oeuvre depuis de nombreuses années pour diffuser l'art contemporain dans le Saulnois.

Tout le monde se rappelle des magnifiques éditions de la Nuit des Lucioles ou encore des interventions auprès des écoliers du territoire avec leur petit musée itinérant XS Plus

Depuis 2017, l'association met gratuitement à disposition des habitants à la Guest House de Delme sa collection d'oeuvres d'art originales.

Une artothèque relais qui connaît un tel succès que Plus Vite a décidé d'ouvrir une nouvelle antenne d'emprunt à Dieuze dans les locaux de la MJC.

Pour emprunter une oeuvre dans le Saulnois : 

L'artothèque relais de Dieuze : Ces œuvres sont disponibles aux prêts les mardis de 9h30 à 12h et de 15h30 à 18h, les mercredis et jeudis de 9h30 à 12h et de 13h à 18h et les vendredis de 14h à 18h.

L'artothèque relais de Delme : Ces oeuvres sont disponibles du mercredi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 11h à 18h à la Guest House 

 

 

Le magazine BONNES TERRES, premier média papier offert tourné vers les réalités, les enjeux et les atouts de la ruralité à l’échelle du Grand Est paraît chaque trimestre depuis avril 2017. Un peu sous le même format que le mensuel l'Estrade (même directeur de publication), le magazine met régulièrement  les acteurs de notre territoire au centre de leur sujet.

ce trimestre par exemple, on parle du barsseur Alexis Jacquemin à Malaucourt, de la vigneronne Véronique Dietrich à Vic sur Seille, de l'association culturelle Plus Vite de Hampont ou des propriétaires du restaurant la XIIème borne de Delme.

Décrypteur pour l’acteur de terrain, pour le consommateur mais aussi pour le citoyen, d’un monde qui bouge bien plus vite que les paysages ne le laisseraient croire, BONNES TERRES se veut le miroir de la belle et grande diversité de métiers et d’activités qui animent la ruralité, qui vont de l’éleveur à l’ingénieur, en passant par l’agriculteur, le restaurateur, l’enseignant, le vétérinaire, l’élu local, le viticulteur, l’hôtelier, l’artiste ou bien encore le boulanger du village...

Par ailleurs, BONNES TERRES se propose d’être un relais actif au service de la promotion et de la valorisation des politiques de développement et d’attractivité des territoires ruraux.

Le magazine se laisse également découvrir sur le Net et vous pourrez lire le numéro 7 en cliquant sur la vignette ci-dessous :

17620349 757473347743249 1063322154062263608 o

GDLT CREER LA LUMIERE moselle passion

Le Musée départemental Georges de La Tour fermera ses portes dans quelques jours  (16 décembre) pour la période des fêtes de fin d'année.

Mais avant le Conseil départemental propose aux enfants de passer une après-midi complète dans les salles du musée pour participer à un atelier de fabrication de lanternes et lampions de 14h30 à 16h puis assister au spectacle "Histoires et contes de légende" joué par la compagnie Le Théâtre sous la pluie.


Une dinde qui ne veut pas se faire plumer, Grenouillot et Grenouilette qui attendent leurs cadeaux au fond de la mare... Le Père Noël qui n'a pas vu l'heure et qui est en retard...Des histoires inédites jouées par des comédiens du Théâtre sous la pluie pleins d'énergie et des chansons rigolotes qui rythment des aventures vraiment drôles.

Pour petits et grands.

Tarifs :

Enfants : 3 € pour l'atelier, 3 € pour le spectacle

Adultes : 5 € pour l'atelier, 5 € pour le spectacle