ccslyceeagricole

Les mauvaises langues en seront pour leur frais. La perpective de déguster des petits fours à l'issue du dernier conseil communautaire programmé avant la cérémonie de voeux du Président de la CCS n'aura pas attiré grand monde ce lundi 28 janvier dans le grand amphi du Lycée agricole.

Une soixantaine de délégués (sur 148) avait répondu à l'invitation de Roland Geis pour cette réunion programmée en toute hâte après l'annulation, faute de quorum, du conseil communautaire de Vergaville la semaine passée. 

Cet absentéisme récurrent devient d'ailleurs un vrai sujet de débat au sein de l'assemblée.  Rappelons que chaque délégué titulaire a un délégué suppléant qui peut ainsi le remplacer.

Alors, est-ce  à cause de l'horaire ( 16h30 ?), est-ce le délai trop court de convocation de ses membres ? est-ce la lassitude de fin de mandature ? est-ce un ordre du jour peu excitant ? ou bien un acte de défiance vis à vis d'une gouvernance qui ne satisfait pas ? Antoine Ernst, maire de Léning a clairement posé le débat et demandé qu'une réflexion soit engagée sur ce sujet d'ici la fin de la mandature en 2020. 

Malgré le peu de délégués présents, on a tout de même pu délibérer cette fois-ci car le quorum (75 délégués minimum) n'est pas requis lors d'une seconde convocation.

Les points à l'ordre du jour n'ont pas suscité beaucoup de débat mis à part, et comme c'est souvent le cas dans le Saulnois, tout ce qui concerne le tourisme ou la culture ! La présidente de cette commission Annette Jost présentait en effet le plan de financement prévisionnel du tronçon de 10km de la véloroute voie verte que la CCS a décidé, il y a bien longtemps, de réaliser le long du canal de la Marne au Rhin entre Lagarde et Moussey. C'est le maire de Rorbach les Dieuze qui a fustigé le coût exorbitant du projet (1 121 000 € financés par l'UE, l'Etat, le Grand Est, le Conseil Départemental et la CCS à hauteur de 420 000 €)  remettant en cause le travail de la commission et les votes précédents  des conseils communautaires qui avaient entériné ce projet.  

Annette Jost a alors dû rappeler l'intérêt d'une telle réalisation, son intégration dans la longue trame verte européenne qui doit  mener les cyclistes de Paris à Prague, l'arrivée de touristes supplémentaires dans le Saulnois. Elle a aussi rappelé qu'il était incroyable que le tourisme ou la culture soient toujours sujets à des contestations dans cette Communauté de communes alors que l'on votait avec entrain des ZAC, des ZIC aux financements autrement plus importants. Il faut croire que son discours aura été entendu puisque le projet a été voté avec 49 voix pour, 4 contre et 4 abstentions. 

Les autres délibérations prises : vote du réglement des multi-accueils, vote du règlement d'attribution des subventions aux associations, approbation du montant des charges de la Maison de l'emploi qui occupe des locaux de la CCS à Château-Salins, approbation de la prise en charge des déficits des budgets annexes. 

 

voeuxgeis19

Comme le veut la tradition dans le Saulnois, c'est le Président de la Communauté de communes qui clôt le long marathon des cérémonies de voeux.

En présence de la Sous Préfète, de deux Sénateurs, du Député, d'une conseillère régionale, du vice président du Conseil départemental, de nos conseillers départementaux, de très nombreux maires du territoire, des employés de la CCS, des autorités militaires, des chefs d'entreprises, Roland Geis a présenté ses voeux ce lundi 28 janvier dans la salle polyvalente à Château-Salins. 

 Le discours est à retrouver dans son intégralité dans la vidéo ci-dessous :

 

 

Public Alp et Chapelle comp

L'association Moi Je Tout Seul organise régulièrement des sorties culturelles pour les jeunes vicois. La première de l'année 2019 mènera les enfants à Nancy pour deux visites qui marqueront sans conteste les participants : 

- le musée des Beaux Arts le matin

- le jardin botanique Jean-Marie Pelt

Le programme complet en cliquant sur la vignette ci-dessous :

 Sortie jardin botanique 1

page accueil 2 5ef2f

Il y a quelques jours on évoquait sur ce site le Grand débat national lancé par le Président de la République. Rencontres, échanges, arguments, propositions doivent permettre au gouvernement de mieux comprendre les attentes des Français après les mouvements sociaux qui agitent le pays depuis trois mois maintenant.

La méthode : autour de quatre thèmes fixés par l'Etat (transition écologique, démocratie et citoyenneté, fiscalité et dépenses publiques, organisation de l'Etat et des services publics) chaque Français est appelé à se prononcer lors de débats organisés par les élus locaux ou les citoyens eux-mêmes, sur des cahiers d'expression et de proposition ou sur le site Internet dédié.

Dans le Saulnois, et au moment où on écrit ces lignes, le Grand débat n'excite pas vraiment les foules. Sur les 128 communes que compte notre territoire, un seul élu a décidé d'organiser une réunion publique où chacun pourra donner son avis. C'est prévu à Marsal pour la mi-février.

Dans une vingtaine de communes on peut trouver en mairie un cahier d'expression : Albestroff, Bacourt, Bourgaltroff, Chenois, Chicourt, Dieuze, Donjeux, Fonteny, Francaltroff, Frémery, Lagarde, Liocourt, Manhoué, Marimont les Bénestroff, Marsal, Oron, Val de Bride, Vergaville, Vibersviller, Vic sur Seille, Viviers.

Le Gouvernement s’est engagé à prendre en compte tous les avis et propositions exprimés dans le respect de la méthode et des règles du débat, selon les principes de transparence, de pluralisme et d’inclusion, de neutralité, d’égalité, de respect de la parole de chacun.

Toutes les contributions seront remontées pour permettre une analyse approfondie à la fois quantitative et qualitative et ainsi nourrir une restitution placée sous le contrôle et la responsabilité de garants. Elles permettront de forger un nouveau pacte économique, social et environnemental et de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement dans les prochains mois.

 

cabaretenfolies

 

L'association End and Friends organise chaque année une soirée cabaret qui recueille un succès fou !

Cette année, le Cabaret en folie se déroulera samedi 2 mars, dans la salle polyvalente de Château-Salins.

2h de dîner/spectacle avec un magicien, une chanteuse, un ventriloque et les danseuses en tenues légères pour un show haut en couleur !

Laissez vous embarquer dans un monde féérique, fait de plumes, de strass, de paillettes et de rires. Un voyage dans le monde des cabarets avec des artistes incroyables.

La prévente est lancée chez JARDIN D'EDEN, fleuriste à Château-Salins.

Prix de la soirée (incluant le dîner kir-assiette de charcuteries/crudités-dessert glacé-café et le spectacle) 27€ (adulte) / 15€ (-12 ans).

Tél : 03 87 05 29 94