atlastorcheville

Depuis 1993, le Parc Naturel Régional de Lorraine s’est doté d’un outil « Atlas communal » pour mieux connaître, gérer et communiquer sur son territoire, notamment à travers la réalisation d’une cartographie des milieux naturels, permettant ainsi une meilleure valorisation des inventaires de terrain.

Cet atlas communal a pour objectif de réaliser l’inventaire du patrimoine naturel (milieu, faune, ore) de chaque commune du Parc et permet ainsi de caractériser l’intérêt écologique de chacun des secteurs du territoire. Il est aussi un objet de communication par sa vocation de sensibilisation des habitants et des élus à leur patrimoine naturel. L’atlas communal constitue également un outil d’aide à la décision qui permet aux élus et gestionnaires d’espaces communaux de clarifer leur choix de gestion et d’aménagement tout en maîtrisant l’évolution de leur territoire.

Cet outil est gratuit pour les communes adhérentes du Parc naturel régional de Lorraine. Un document de synthèse est remis au maire et reste consultable par les habitants.

Le mercredi 31 mai à 19h30 h, le Parc naturel régional de Lorraine invite tous les habitants de la commune de Nébing et tous les amoureux du Saulnois à une réunion de restitution de l’atlas communal.

A l’occasion de cette réunion, les habitants vont pouvoir découvrir et s’informer sur les espèces et les habitats naturels inventoriés sur ce village. 

0
0
0
s2sdefault

slim2017

 

On reparle santé dans le Saulnois où les initiatives se multiplient pour éviter le désert médical en milieu rural que tout le monde redoute. 

Il y a deux ans on avait évoqué l'ouverture de l'unité médicale à Albestroff. Un cabinet d'infirmier s'était installé. 

diet

Depuis janvier dernier, une diététicienne consulte  sur rendez-vous au coeur de la structure.

En mars, c'est une sophrologue qui a rejoint l'unité médicale.

Aujourd'hui et après des travaux importants d'agrandissement qui vont tripler la surface de l'unité médicale, la société de Slim Bensadoune annonce l'arrivée d'un kiné-ostéopathe et devrait finaliser l'installation d'une orthophoniste.

Il ne manquera plus qu'un médecin pour compléter l'offre sur le secteur d'Albestroff.

sophro

Pour l'attirer, ainsi que toutes les autres professions paramédicales qui souhaiteraient tenter l'aventure à Albestroff, Slim rappelle que les charges de la structure sont mutualisées et ne sont facturées qu'en fonction du nombre d'heures où les locaux ont réellement été utilisés. 

 

Le pari de cet investisseur privé, qui réussit par ailleurs à dynamiser le centre bourg grâce à son épicerie "Proxy Super" ravit les citoyens d'Albestroff et des environs qui attendent maintenant l'arrivée d'un médecin avec impatience. 

 

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault

saulnoisriche

Dans le cadre conjoint de la Journée Mondiale de la paix, de la journée de l'Europe et du projet d'inscription des sites mémoriels mosellans de la Première Guerre Mondiale au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la commune de Riche en partenariat avec les Archives Départementales,  la Maison Robert Schuman de Scy-Chazelles, la ville de Dieuze et la Communauté de communes du Saulnois organise le mardi 9 mai une cérémonie placée sous les signes de la mémoire et la paix. 

Le programme de cette manifestation à laquelle seront associés les élèves du collège La Passepierre de Château-Salins : 

10h45 : Discours du maire de Riche

11h : Message de la Paix lu par les élèves du collège

11h15 : Dépôt de gerbe au monument de la nécropole

La journée se poursuivra à Dieuze, à 13h avec l'inauguration aux Salines Royales  de l'exposition dédiée qui permettra aux visiteurs de découvrir : 

- le panorama des sites mémoriels remarquables de Moselle dont le classement a été sollicité au titre du patrimoine Mondial de l'UNESCO

- une exposition sur Robert Schuman, père fondateur de la construction européenne

- une exposition de documentation et de matériel de la Première Guerre mondiale

- un film sur le thème de la Première Guerre mondiale et ses conséquences

L'exposition sera accessible du 9 au 12 mai de 9h à 17h. 

En savoir plus sur le site de Riche : 

Des milliers de morts

Un ministre à Riche

 

0
0
0
s2sdefault

eoliennes17

Chantier hors norme dans le Saulnois ! Après le passage des convois exceptionnels dans les villages, après la fabrication des socles géants, la réalisation du parc éolien d'Aulnois et Fossieux prend de la hauteur. 

L'assemblage des huit éoliennes a en effet débuté et le travail de la gigantesque grue fascine les automobilistes et les cyclistes et les randonneurs qui passent aux abords du chantier. eolienne17b

Comme un immense mécano, les ouvriers assemblent patiemment  les futs, la nacelle et les pales sur le site. Lors de notre passage, ce jeudi 20 avril, cinq éoliennes se dressaient déjà dans le ciel du Saulnois. Les trois autres sortiront de terre avant la fin du mois d'avril. 

Les travaux annexes de cablage, de test devraient prendre quelques mois et l'électricité devrait être produite dès le début de l'été. 

En attendant, vous pouvez admirer ces gigantesques moulins qui viennent modifier peu à peu les paysages du Saulnois en photo sur Grain de sel et lire les articles précédents sur notre site : 

Huit nouvelles éoliennes poussent dans le Saulnois

Eoliennes : aubaine ou scandale, Juvelize.com lance le débat

0
0
0
s2sdefault

transhumance1

Depuis dix-sept ans, Joseph Rémillon, éleveur à Guébling, en partenariat avec le Conservatoire des Espaces Naturels de Lorraine, emmène deux cents brebis de sa bergerie jusqu'au sommet de la côte de Delme. 

Quarante-deux kilomètres, sur les routes et les chemins du Saulnois effectués en trois jours par Joseph, les deux bergers et leurs chiens qui s'occuperont du troupeau jusqu'en octobre.

Aidé à chaque étape par des amis, la famille ou des curieux fascinés par cette transhumance inédite dans la région, l'agriculteur répète ainsi à chaque printemps avec un plaisir non feint, une coutume qui l'émerveillait lorsqu'il était enfant.

transhumance2

Cette année, l'évènement aura été la météo quelque peu chaotique. Du grand soleil au grand froid en passant par la neige, l'édition 2017 restera dans les annales.

Même si on peut trouver quelque peu folklorique cette transhumance saulnoise le bénéfice est bien réel. En effet, les déplacements en bétaillère stressent des brebis qui souffraient régulièrement lors des chargements ou déchargements. De plus cette race d'ovins, l'Est à laine mérinos est réputée pour être résistante et apte à la marche. Pas de problème donc pour avaler la distance qui sépare leur ferme de leur lieu de villégiature.

 A quatre cent mètres d'altitude, les brebis trouveront l'herbe fraîche qu'elles adorent. Sélectionnées par les scientifiques, les sites de pâture ont été répertoriés. 

Vous retrouverez quelques clichés de cette expédition et deux vidéos en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault