saintmarien

On avait évoqué il y a quelque temps sur Grain de sel les propositions faites par l'association belge Eglises Ouvertes qui demande d'ouvrir les églises afin de faire découvrir le patrimoine architectural et religieux de ces lieux de plus en plus délaissés. 

Les occasions sont rares désormais, dans le monde rural d'ouvrir ces édifices. Une messe par mois, un mariage, un enterrement...et des portes la plupart du temps closes. Pourtant de nombreux établissements regorgent de trésors qui intéressent ou pourraient intéresser des habitants, des touristes informés.

Huit églises du Saulnois font partie de ce réseau Grand Est et sont ainsi ouvertes tous les dimanches de l'été de 10h à 18h. 

Rendez-vous donc à Moyenvic, Jallaucourt, Haraucourt, Lemoncourt, Vic sur Seille, Marthille, Tincry et Prévocourt.

 

videgrenierlening19

 

Les 24 et 25 août prochain, le village de Léning de l'ancien canton d'Albestroff sera en fête !

De très nombreuses animations sont ainsi prévues pendant ces deux journées.

Le dimanche, les traditionnels vide grenier et marché de producteurs rassembleront des dizaines d'exposants d'autant que les emplacements sont....gratuits ! 

Alors préparez cette manifestation en réservant un emplacement dès aujourd'hui en renvoyant le bulletin d'inscription ci-contre à l'association socioculturelle de Léning

C'est encore Juvelize.com qui a déniché ce reportage sur France 3 Grand Est évoquant une tradition presque disparue du Saulnois, l'exploitation des vignes familiales. On découvre une famille marsalaise de vignerons amateurs qui exploitent sur la côte Saint-Jean un vignoble de.....quelques ares.

A découvrir en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

paulcalcat

 

th

Après l'article du maire de Marsal envoyé à ses administrés (et publié sur Grain de sel) à propos du différend qui oppose la mairie et le prêtre de la paroisse, le conseil de fabrique répond dans un courrier qu'il a distribué dans toutes les boîtes aux lettres de l'ancienne cité du sel : 

"Chers amis, en effet, comme le faisait remarquer le maire de notre commune dans son récent bulletin, beaucoup  d'informations "fausses, erronées,..." circulent autour de l'église de Marsal. Nous nous réjouissons que cette communication plus large l'amène à davantage de pondération sur le sujet. 

Notre nomination par l'évêque de Metz en date du 23 novembre 2018, confirmée en premier lieu par l'autorité préfectorale, est intervenue à la suite de la démission collective, rédigée et signée par le conseil de fabrique, le 30 avril 2018 et à un courrier du maire en date du 11 août 2018 demandant à l'évêque "de bien vouloir nommer au plus vite un nouveau conseil de fabrique".

En premier lieu nous tenons à réaffirmer notre soutien à l'abbé Patrick Bence accusé à tort "d'un comportement inadapté, en particulier pour l'utilisation de sommes d'argent". Que dire alors des quêtes non remises de la période de mai à novembre 2018 et qui empêchent une clôture saine des comptes.

Nous saluons la position consensuelle adoptée par l'évêque de Metz dans son courrier adressé au maire le 18 juin 2019 :

"Monsieur le Maire, l'abbé Patrick  Bence desservant de la paroisse de Marsal, m'a informé que vous persistez dans votre refus de remettre les clés de l'église à l'affectataire.

Je suis dans l'obligation de vous rappeler les dispositions applicables en Alsace Moselle ; en effet, toutes les églises catholiques restituées en 1802 ont été remises à la disposition des évêques en application de l'article 12 du Concordat et par delà aux curés et desservants placés respectivement sous l'autorité de l'évêque et du curé (art organiques 30, 31 et 75 du culte catholique).

Elles sont, par conséquent, gravées d'une servitude d'affectation cultuelle qui ne peut être levée qu'à l'issue d'une procédure de desaffectation.

Aussi, je vous mets en demeure de remettre, dès reception de la présente, les clés de l'église de Marsal à l'abbé Patrick Bence, sans quoi il ne sera plus en mesure d'assurer le culte dans sa paroisse.

Le cas échéant, j'informerai les paroissiens de la situation et prendrai attache avec les instances compétentes pour faire appliquer le droit.

Je compte réellement sur votre sens du bien commun.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes respectueuses salutations. Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz."

Notre légitimité ayant été mise en doute, nous nous étonnons que notre avis soit requis sur la suspension éventuelle du culte dans l'église et cela d'autant plus que, reçus en mairie le 21 février 2019, le maire nous informait de sa réflexion initiée autour de la "désacralisation" de l'édifice.

Avec un peu de bons sens, chacun aura bien compris qu'il ne s'agit pas pour l'abbé Bence de remplir les poches de la cinquantaine de trousseaux de clés des clochers dont il a la responsabilité. Etant affectataire, il en confie la charge au conseil de fabrique. S'il est vrai que l'église est ouverte chaque jour, nous n'avons toujours pas libre accès aux placards, aux tours, aux troncs, à la dépendance et à la sacristie pour les réunions du conseil de fabrique. La célébration du culte, si dépouillée soit-elle, nécessite un peu plus que le fait de dévérouiller une porte. 

Bref, toutes ces questions ont depuis longtemps trouvé des réponses qui, au-delà des injonctions, des prérogatives outrepassées, et pour qui veut les écouter, allient fort heureusement le droit et l'entendement. Marsal n'est évidemment pas une enclave dans le diocèse de Metz et ne souffre donc pas d'exception.

Bien cordialement.

Les membres du conseil de fabrique"

 

 

 

 

inaugvelorail19b

Le pari fou de l'association du Saulnois D'Rails et de son président Wolfgang Schaeffer s'est concrétisé ce vendredi 19 juillet 2019 par l'inauguration officielle du Vélorail de la vallée du Spin.  

Une ligne de chemin de fer réhabilitée qui servira désormais aux loisirs des habitants du Saulnois qui parcourront les 6 km aller-retour en pédalant sur des draisines entre Dieuze et Vergaville dans un premier temps. Une balade bucolique dans la campagne saulnoise, dans les sous bois, à travers champs, entre les villages (Val de Bride, Guébestroff) qui offre des points de vue inédits du territoire.

Le projet porté à bout de bras par Wolfgang, sa compagne et quelques amis dévoués a pris une autre dimension lorsque la commune de Dieuze a décidé d'accompagner l'association. En lui accordant une subvention, en défendant un dossier de demande de financement par des fonds européens et en demandant au CEFIM l'aide des jeunes soldats pour aider au déboussaillage des voies.inaugvelorail19c

C'est ce que n'a pas manqué de rappeler Fernand Lormant, maire de Dieuze, lors du discours inaugural en ajoutant également que cette voie ferrée servirait peut-être un jour au transport d'eventuelles bouteilles d'eau qui sortiraient d'une usine toujours attendue du côté de la cité des académiciens.

inaugvelorail19

 

Le maire n'aura pas résisté non plus à la tentation de lancer une petite pique à la Communauté de communes du Saulnois (qui a pourtant la compétence en matière de tourisme ) avec laquelle, selon Frenand Lormant, on aurait attendu deux ou trois ans avant de voir ce projet se réaliser si on s'était adressé à elle.

Le Saulnois D'Rails va désormais poursuivre le débroussaillage de la ligne pour aller pourquoi pas jusqu'à Guébling, payer le loyer de la voie à la SNCF toujours propriétaire du site, acheter d'autres draisines, et améliorer l'accueil du public. 

Le vélorail sera ouvert au public à partir du samedi 20 juillet, les week-end et les mercredis jusqu'au mois d'octobre. Toutes les infos en cliquant sur la vignette ci-dessous. A voir également, la vidéo des premiers tours de roues des vérorails de la vallée du Spin, ce vendredi 19 juillet. 

velorail19