photovicDécidément c'est la loi des séries chez les premiers adjoints !! Après l'annonce de la démission d'Arnaud Noël à Morville les Vic, voici qu'on apprend la démission de Gérard Gamond, premier adjoint à la mairie de Vic sur Seille.

Cette décision a été annoncée hier soir lors du conseil municipal. 

morvilleconseilUn an après les élections municipales, il y a de l'eau de gaz dans certaines communes à l'intérieur des équipes qui avaient fait campagne ensemble. 

C'est le cas à Morville les Vic où le premier adjoint vient de remettre sa démission au Préfet de la Moselle qui l'a acceptée. 

Arnaud Noël précise qu'il n'arrive plus à travailler avec la Maire de  son village.

Toutefois, l'ex premier adjoint restera conseiller municipal pour continuer à participer à la vie de la commune et défendre les intérêts des concitoyens qui lui avaient accordé leur confiance en mars 2014. 

ampsLe conseil communautaire de ce mardi 7 avril était très attendu si l'on en croit le nombre de délégués présents ce soir pour cette séance plénière, salle polyvalente à Château-Salins. Cent-vingt délégués, une dizaine de spectateurs et une tension palpable à plusieurs moments de la soirée.

Le budget primitif à voter était certes très important, les effectifs de la CCS à entériner l'étaient tout autant mais chacun voulait savoir surtout quelle tournure allaient prendre les évènements à propos de l'affaire qui met aux prises Madame maillard et la mairie de Dieuze. 

Pour les lecteurs qui ne seraient pas au courant rappelons qu'au dernier conseil communautaire, la Présidente de la Commission Economique, Marie-Annick Maillard, maire de Morville les Vic s'était insurgée contre d'éventuels appels du pied faits par le maire de Dieuze à l'entrepreneur Duchanois pour qu'il vienne s'installer sur sa zone communale  alors que ce dernier est en négociation pour une installation sur la zone communautaire de Morville les Vic. Une attitude pas très collective pour celui qui n'était alors que candidat aux élections départementales (qu'il a remportées d'ailleurs depuis). Comme le premier magistrat dieuzois n'était pas présent pour se défendre l'affaire prit une tournure plus solennelle avec une réunion au sommet avec le Président de la CCS, puis avec ce communiqué de Fernand Lormant très virulent contre Madame Maillard ! maillard

Aujourd'hui, en toute fin de conseil, c'était donc "l'explication des gravures". Une explication qui débuta par l'intervention de Paul Benoist, adjoint au maire de Dieuze, ancien Président de la commission Economique lisant un texte à l'assemblée où il était écrit que  que Madame Maillard avait fait une grave faute relayée par une conseillère municipale dieuzoise puis par un autre conseiller. Paul Benoist demandait à Madame Maillard de s'excuser publiquement. Elle répondit alors qu'elle maintenait et réaffirmait ses propos. Mais son témoignage fut fragilisé plus encore par l'intervention de l'entrepreneur en question, Monsieur Duchanois qui affirma qu'à aucun moment, Fernand Lormant ne lui avait fait de proposition de vente de terrain. Enfin, Le maire de Marimont les Bénestrof, Marcel Amps, ajouta à la solennité de l'instant en demandant la démission de la Présidente de la commission Economique remettant désormais en cause sa crédibilité. (voir la vidéo ci-dessous)

Cette passe d'armes ne restera certainement pas sans lendemain vu la gravité des propos tenus de part et d'autre. On se demande maintenant comment l'ambiance communautaire va évoluer alors que depuis un an les choses semblaient plutôt bien se dérouler. 

 

 

budgetAvant ce moment de tension extrême, on eut droit à la présentation des différents budgets de la CCS, votés à la quasi unanimité (103 pour, 3 contre, 3 abstention)  sauf celui du SPANC qui suscita quelques interrogations de la part du maire de Moyenvic d'abord, étonné de l'excédent budgétaire du Service Public d'Assainissement Non Collectif, relayé ensuite pas Roland Discher, maire de Rodalbe excédé que ses administrés aient reçu des amendes venus du SPANC alors qu'on réalise dans sa commune l'assainissement collectif. D'autres maires emboîtèrent le pas. Jean-Michel Mérel, maire de Ley affirma que le pouvoir de police appartenait au maire et pas à la comcom.bp15a

bp15b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le maire de Mulcey, Michel Guérin informa même qu'il paya de sa poche les amendes reçues il y a peu par ses administrés. Certains demandèrent alors que tous ces gens soient remboursés et qu'on cesse de mettre des contraventions alors que la CCS n'a pas cette compétence.

Le Président Geis assura que ces nombreuses interrogations méritaient une attention toute particulière.  

taxes

 

On vota aussi, le maintien des taux des quatre taxes perçues par la CCS (taxe d'habitation, foncière bâtie, foncière non bâtie et taxe professionnelle)

Le Directeur des services, François Harmand, présenta le tableau des effectifs de la CCS. 85 employés pour 79 équivalents temps plein, répartis ainsi  : 23 agents au service des ordures ménagères, 41 à la Petite enfance et 21 dans les services administratifs. Le Conseil le vota.

En tout début de réunion, hors ordre du jour, le maire de Riche fit une communication sur un évènement qui se prépare à la nécropole nationale de son village les 5 et 6 septembre prochain. Une manifestation de commérations de la bataille de Morhange dont on reparlera sur Grain de sel très bientôt.  

Deux heures trente après le début de la réunion, le Président Roland Geis mettait un terme à ce conseil communautaire. 

ecoleIl semblait pourtant que la priorité de notre gouvernement était l'éducation ! C'est en tout cas ce qui était annoncé par notre Président de la République et la création des 60 000 postes programmée en 2012 sur le quinquennat laissait envisager un avenir tranquille aux petites écoles rurales de notre Saulnois. Eh bien on  s'est trompé !  

Le regroupement pédagogique des Bords de Seille (Marsal, Moyenvic, Mulcey, Blanche-Eglise, Haraucourt et Saint-Médard) va fermer une classe en Maternelle, à Marsal, à la rentrée prochaine. 

Motif ? Effectifs trop peu élevés ! Pourtant le nombre d'enfants augmente sur l'ensemble du regroupement (de 87 enfants on passe à 93). Dans les classes, les élèves sont en nombre raisonnable pour travailler correctement d'autant que des enfants en grandes difficultés ou souffrant de handicap réclament une attention plus soutenue de la part des enseignants.ecole en greve1

Actuellement, les élèves sont 15 et 16 dans les deux classes de Maternelle, 19 au CP/CE1, 18 au CE2/CM1 et 19 au CM1/CM2.  

Ca ne plaît pas pourtant à l'Education nationale qui a décidé d'enlever un poste d'enseignant en septembre 2015. Les maires ont bien tenté de sauver la classe, en rencontrant l'inspectrice de circonscription à Château-Salins puis le Directeur académique à Metz, pour éviter cette fermeture. Mais en vain ! Tout juste ont-ils eu le droit de choisir le lieu de la fermeture.

Les enseignants, quant à eux, étaient en grève aujourd'hui en signe de protestation. 

L'argument massue opposé à nos élus dépités : dans les autres écoles, il y a des classes de 30 élèves ! 

Ici on fonctionnait plutôt bien mais comme c'est très difficile ailleurs, on va donc faire très difficile chez vous ! 

L'an prochain donc 10 élèves de plus dans l'unique classe de Maternelle. Une classe unique (Petits/Moyens/Grands) et plus d'accueil possible pour les Tout-petits (moins de trois ans).

Les parents d'élèves, les élus seront informés ce soir en Conseil d'école de cette étonnante décision qui a été rejetée par les quatre syndicats enseignants aujourd'hui au Comité technique spécial départemental à Metz obligeant ainsi l'Inspection Académique à organiser une nouvelle réunion mercredi prochain. Mais elle ne concernera pas l'avenir de la classe de Marsal.

Dans les autres écoles du Saulnois on peut signaler la fermeture programmée de l'école Edmont About à Dieuze et de ses cinq postes et le transfert vers l'école voisine Gustave Charpentier où l'on créera...quatre postes !  A Laneuveville en Saulnois, on ferme également l'école. Les enfants iront à Delme. A Aulnois sur Seille, on enregistre la fermeture d'une classe de Maternelle. 

Au total, en Moselle, on compterait 115 fermetures pour 53 ouvertures. 

 

mongolfiere

Une image rare dans notre région capturée par un fidèle internaute de Grain de sel, vers 9h ce lundi de Pâques au-dessus de Moyenvic. La montgolfière se déplaçait sur un axe Nord-Ouest /Sud-Est. montgolfiere3mongolfiere2