800px Marsalcalstlegerfacade

C'est sans doute une des plus belles églises de Lorraine. La collégiale Saint-Léger à Marsal, dont les plus vieilles pierres ont été posées au XIIème siècle, est au coeur d'un psychodrame qui empoisonne la vie de l'ancienne cité du sel depuis plusieurs mois.

A l'origine de cette affaire, une somme modique provenant des quêtes de funérailles qui auraient disparu qui aboutit à une dissolution du conseil de fabrique par l'évêque de Metz et par une menace de ce dernier d'interdire le culte dans cette église. 

Les rumeurs les plus folles circulant dans Marsal et dans les paroisses environnantes ont poussé le maire de la commune de Marsal, à écrire un courrier à ses administrés pour donner son point de vue. Nous vous rapportons dans son intégralité l'intervention du maire à ce sujet, paru dans le bulletin municipal de l'été : 

"Conseil de fabrique et l'église Saint-léger de Marsal :

j'ai déjà abordé ce sujet avec plusieurs d'entre vous. Le maire de la commune y est un membre de droit et la propriété physique de l'immeuble -l'église- fait partie intégrante du patrimoine communal dont le maire est le responsable. Beaucoup d'informations circulent. la grande majorité sont fausses, erronnées, tronquées ou inventées, divulguées par des prétendus sachants, le desservant, ses acolytes ou d'autres. Ces mauvaises informations sont divulguées  délibérement pour nuire. J'ai décidé de ne plus laisser le champ libre à de telles pratiques sans réagir. C'est pourquoi je vais être un peu long. 

Aujourd'hui, après avoir reçu un courrier de l'évêque de Metz menaçant d'interdire le culte dans notre église (suppression des messes, baptêmes, mariages, enterrements..) au motif que le curé, l'abbé Bentz, ne dispose pas des clés de l'église, je me vois dans la nécessité de vous indiquer précisément les faits, pour couper court à toute interprétation ou déformation de la réalité.

- le conseil de fabrique, en poste jusqu'en 2018, constitué de Julien Calcatéra, Clémentine Fleurent, Amélie Admant, Nicolas Fabris et Sandra Del Pino, n'a pas démissionné. Il a été destitué de façon unilatérale par l'évêque de Metz pour avoir exigé des explications écrites sur le comportement de l'abbé Bentz qui semblait particulièrement inadapté, entre autre et en particulier pour l'utilisation de sommes versées par les familles marsalaises à l'occasion des funérailles, et ce depuis les obsèques célébrées à Marsal en décembre 2016. 

- malgré cela, prétextant tout de même de leur démission, l'évêque a nommé en décembre dernier un nouveau conseil de fabrique qui a été installé au presbytère de Dieuze et constitué des personnes suivantes : Sophie Poinsignon, Mélanie Vautrin, Alain Demur, Franck Drouin et Michel Rémillon.

- dans l'attente de la validation ou de l'annulation de ce nouveau conseil de fabrique par les autorités compétentes (préfecture et ministère des cultes) auprès desquels une requête officielle a été faite, je ne peux me permettre de me pronnoncer moi-même sur sa légitimité  et ne peux donc prendre part à aucune de leurs actions, ce qui préjugerait de la décision des mêmes autorités compétentes

- pour respecter la réglementation en vigueur et éviter toute nouvelle réaction inadaptée de l'abbé Bence, je souhaite remettre les clés de l'église destinées à l'affectataire directement à l'évêque de Metz ou à son auxiliaire lors d'une réunion publique à Marsal à une date à sa convenance, comme je le lui propose depuis presque un an déjà, afin que chacun puisse y assister et poser toutes les questions utiles, et que nous revenions enfin à une situation normale.

- la mairie de Marsal n'est pas la seule dans le secteur à éprouver des difficultés avec cet abbé et n'est pas la seule non plus à ne pas lui avoir remis les clés de son église. La décision de l'évêque concernant la suppression du culte dans notre église pour défaut de remise de clés à l'affectataire devra donc s'appliquer simultanément aux églises concernées comme la nôtre...ou alors aurions-nous droit à un régime unique et spécifique de tout l'évêché de Metz ?

- je conteste d'ores et déjà cette décision puisque rien n'a jamais entravé la célébration du culte dans notre église qui demeure ouverte tous les jours et pour toutes les célébrations qui y sont prévues, comme cela a toujours été le cas.

- l'actuel nouveau conseil de fabrique ne m'a jamais fait part  de sa désapprobation de cette menace et cautionne de fait, sauf à déclarer le contraire, la volonté de l'évêque de supprimer le culte dans notre église, comme celles dont l'abbé Bence ne dispose pas des clés. Ce qui n'est pas admissible. 

- je demeure bien entendu à la disposition de chacun pour toute vraie information complémentaire dans l'attente de vous confirmer de la date de la remise des clés de notre église, et probablement de celles des autres églises voisines concernées à l'évêque dans le respect de la loi et le respect individuel de chacune des personnes concernées et surtout, de la sérénité de notre paroisse... 

Je vous souhaite un bon et agréable été et reste votre dévoué.

Bernard Calcatéra, Maire de Marsal"

 

Commentaires   

-7 #20 Marsalaise 26-07-2019 17:47
Merci Monsieur le Maire d avoir fait la lumière sur tous ces faux ragots que raconte des personnes qui ne s investissent en rien a part dénigrer se que fontles autres font .aller les marsalais réveiller vous il est où notre village si actif
Citer
-8 #19 citoyen 12-07-2019 21:01
La situation est déjà exécrable au niveau de l'état, à tous les échelons d'ailleurs, pas la peine d'en rajouter.
Citer
+22 #18 La voix au Peuple ! 12-07-2019 15:14
Eh !
Vous...
Oui... Vous !
Élues et élus au conseil municipal de Marsal !
Vous représentez notre communauté, notre village, vous défendez nos intérêts en qualité d’élus ! Enfin, j’ose encore espérer !...
Que pensez-vous de cette situation « lamentable » ?
Citer
-2 #17 yaquachercher 12-07-2019 08:48
Les réponses sont accessibles publiquement et gratuitement sur Internet et sur TF1 en replay.
Alors, faites un petit effort de curiosité... et vous ne serez pas déçus !

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2017/08/08/l-ancien-enfant-de-choeur-julien-calcatera-fabrique-des-cloches-a-marsal
Citer
+18 #16 Devinette 11-07-2019 22:29
Quelle fonderie a coulé voici quelques années les nouvelles cloches de la Collégiale de MARSAL ?
Qui était le président du conseil de fabrique à ce moment-là ?
Qui est désormais le "manager" (ou équivalent) de cette société et d'autres "boites" du même acabit ?

Bien sûr, toute coïncidence avec qui que ce soit serait totalement fortuite.

Les réponses sont accessibles publiquement et gratuitement sur Internet et sur TF1 en replay.
Alors, faites un petit effort de curiosité... et vous ne serez pas déçus !

"anticlérical" avez-vous dit ???
Citer
+25 #15 Vierge marie 11-07-2019 22:25
J espère que la vérité vraie, pas celle fabriquée par monsieur le maire de Marsal, eclatera. N oubliez pas braves gens que le sourire et l'habit ne font pas le moine... ni le roi soleil...
Citer
+5 #14 Visionnaire ! 11-07-2019 22:16
Mon pauvre Jean...
Tu avais raison !
« LA GRENOUILLE QUI SE VEUT FAIRE
AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF

Une Grenouille vit un Bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille
Pour égaler l'animal en grosseur,
...............Disant : Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
Nenni. M'y voici donc ? Point du tout. M'y voilà ?
Vous n'en approchez point. La chétive Pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages."
Citer
+17 #13 Clochard 11-07-2019 22:12
"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche !"

Et des cloches, ce n'est pas ce qu'il manque dans les hauteurs de la Collégiale de MARSAL à commencer par celle qui porte très modestement et très pieusement le nom de la famille du Maire du village...

"anticlérical" avez-vous dit ???
Citer
+8 #12 MERCEDES BENZ... 11-07-2019 20:46
Attention, les amis !
Ne confondez pas BENZ, BENTZ et BENCE.
Pour chacun, préférez toujours l'original à la copie !!!

C'est quand même étonnant, lorsque l'on est "membre de droit" du Conseil de Fabrique, de ne pas connaître le nom du Curé du village... mais cela en dit déjà beaucoup !

"anticlérical" avez-vous dit ????
Citer
-9 #11 Brassens 11-07-2019 20:05
Tempête dans un bénitier
Le souverain pontife avecque
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier
Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
A la fête liturgique
Plus de grand's pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin
Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl's s'en foutent
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin
Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut
Il ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
En…
Citer