museetx2019

Fermé par son propriétaire depuis bientôt trois ans le Musée départemental du sel à Marsal est désormais en...travaux ! Quelques échafaudages et un panneau d'information sont les preuves enfin tangibles d'une avancée sensible sur cet épineux dossier géré de façon désastreuse par le Conseil Départemental de la Moselle.

Car les hérauts de l'attractivité, chantres de la communication sans limite, incapables d'offrir à ceux qu'ils représentent un projet clair et cohérent pour ce musée de France d'intérêt international, ont beaucoup bafouillé depuis qu'un jour d'octobre 2016 ils ont décidé de fermer les grilles de ce site Moselle passion. 

Affirmant un jour que l'accueil du musée et les salles pédagogiques allaient s'effondrer, affirmant un autre jour que tout allait réouvrir au printemps 2018, prévoyant un comité de pilotage qui ne s'est jamais réuni,  le Département n'a étonamment jamais communiqué au public, son projet ! museetx2019b

Pire encore les propriétaires des objets (commune de Marsal, association des Amis du musée, association Chemins Faisant...)  qui composent les collections ne savent même pas ce que deviendront leurs oeuvres. Et comme tout est secret dans cette histoire, il est même possible qu'une partie de la fabuleuse histoire du sel dans le Saulnois présentée jusqu'à présent dans la Porte de France serait transférée dans l'espace muséographique des Salines Royales de..Dieuze ! 

Seule certitude, clamée haut et fort par notre conseiller départemental du Saulnois Fernand Lormant, il y aura de la "réalité augmentée" ! 

On va donc attendre avec impatience ce que nous concocte le Département en observant l'avancée des travaux autour de cette Porte de France en espérant que tous ces mystères, toute cette opacité de nos décideurs ne cache pas un vide scientifique et culturel et un manque d'ambition pour cet écrin magnifique. C'est "l'Attractivité" du Saulnois qui serait alors menacée.

 

 

 

methaniseur19rl

Grain de sel n'étant toujours pas invité aux visites du méthaniseur en construction depuis un an entre Marsal et Haraucourt sur Seille, c'est sur le quotidien régional, pages du Saulnois, que vous pourrez, chers lecteurs, obtenir quelques informations sur cette imposante unité qui dans quelques semaines entrera en activité. 

Pourt lire l'article dans l'édition du samedi 15 juin 2019, cliquez sur la vignette ci-contre 

 

petitecitedecaractere19

Après 3 ans d'observation, Vic sur Seille vient d'obtenir la labellisation "Petite cité de caractère" pour une période de 5 années. Elle rejoint ainsi 170 communes de France homologuées. 

Le concept de Petites Cités de Caractère est né au milieu des années 70 pour valoriser des communes atypiques, à la fois rurales par leur implantation, leur population limitée, et urbaines par leur histoire et leur patrimoine.64687572 2387146031338194 1440590614432317440 n

Ces villes, autrefois centres administratifs, politiques, religieux, commerciaux, militaires, … ont souvent vu leurs fonctions urbaines se réduire après les révolutions administratives et industrielles de la France.

Elles ont perdu une grande partie de leurs fonctions urbaines, et se sont retrouvées sans la population et les moyens financiers pour entretenir cet héritage.

Le projet des Petites Cités de Caractère est, dans ces communes, de fédérer les différents acteurs autour d'un objectif : la sauvegarde du patrimoine comme levier de développement des territoires.

A voir aussi Le site des Petites cités de caractère

depute1

Après la lourde défaite électorale des Républicains aux élections européennes, après la démission du chef du parti Laurent Wauquiez, dont il était proche, il était intéressant d'avoir la réaction de Fabien Di Filippo, Député de notre 4ème circonscription de Moselle, président de la fédération de Moselle des LR et secrétaire général adjoint du parti auprès de Laurent Wauquiez. 

Ce mercredi 5 juin, et alors qu'il entame sa troisième année en tant que Député, Fabien Di Filippo a répondu à nos questions depuis l'Assemblée Nationale.

Comment analysez-vous les résultats des élections européennes du 26 mai dernier ?

Ces résultats montrent une colère très forte de la population française. Elle est encore plus nette sur notre territoire. La majorité présidentielle, si l'on tient compte d el'abstention ne satisfait que 11 % des citoyens français. On ne peut donc pas parler de victoire pour Macron.

Quant aux républicains, si nous n'avons pas existé c'est en raison du duel mis en place en partie par les médias entre la La république en Marche et le rassemlement National. Il n'y pas eu de place pour les débats de fond, sur l'abandon des territoires. pourtant on a, aux Républicains, alerté sur les différentes problématiques liées à la défiscalisation des heures supplémentaires, à la CSG, aux 80 km/h. A chaque fois le Gouvernement est revenu sur les mesures qu'ils avaient prises. Nous avions raison ! 

Comment voyez-vous maintenant l'avenir du parti après l'échec et les déchirements qui le traversent ?

On a le droit je crois de défendre certaines valeurs ; des valeurs que ne défendent pas LREM ou le RN. Malgré nos erreurs les Républicains doivent être une alternative à Macron ou le Pen. Il faut prendre du temps pour se remobiliser, il ne faut pas abdiquer. Jean Léonetti a été nommé président par intérim après le départ de Laurent Wauquiez. J'aimerais pour ma part que de nouvelles élections au sein des LR soient organisées cet automne.

L'avenir du parti ne doit pas être dicté par les jeux d'alliance ou d'appareil. Pour l'avenir, nous devons collectivement incarner quelque chose de fort, être audibles.  

Quel sera l'avenir de Fabien Di Filippo au sein des LR ?

Je ne renie pas ce qui a été fait auprès de Laurent Wauquiez. Et même si j'étais secrétaire général adjoint des LR, je ne suis pas étiqueté "Wauquiez", mais plutôt "jeune député". S'il y a une nouvelle équipe et que je n'y suis pas, ce n'est pas grave. Je travaille énormément pour ma circonscription, c'est l'essentiel et le premier objectif c'est de travailler en Moselle pour les habitants du territoire Sarrebourg-Château-Salins. Au sein des LR, je reste président de la Fédération de Moselle et là aussi il y a beaucoup de travail. 

Fêtera-t-on les deux ans de la mandature Di Filippo ? 

La date anniversaire de ma prise de fonction c'est le 18 juin. Date symbolique où les Gaulliste se réunissent traditionnellement en mémoire de l'appel du général ; nous en profiterons comme l'an passé pour célébrer ces deux années de Député à Sarrebourg au restaurant Reinhardt. 

9891

Après le départ à la fin du mois de mai de Magali Martin, on apprend par décret du Président de la République la nomination de son successeur. Il s'agit de Monsieur Christophe Duverne qui était jusqu'à présent Sous-Préfet dans les Alpes de Haute-Provence à Castellane dans la plus petite sous-préfecture de France. 

Agé de 46 ans, né dans la Nièvre, le nouveau représentant de l'Etat est diplômé d’une Licence en droit, d’une Maîtrise en droit public, d’un DESS « droit et politique de la sécurité » et d’un Diplôme d’Université « sécurité urbaine ».

Il a auparavant occupé les fonctions d’attaché territorial pour les mairies de Bagnolet, Roanne et Saint-Martin-d’Hères, et d’administrateur territorial, directeur général adjoint « proximité et solidarité » au conseil départemental de la Corrèze. 

Il devrait prendre ses fonctions le 17 juin.