ssprfete19

Après vingt et un mois passés sur notre territoire, la Sous Préfète de l'arrondissement de Sarrebourg-Château-Salins, Magali Martin, quitte le Saulnois pour une autre mission à Belfort en tant que directrice de cabinet du Préfet, rôle où elle aura en charge la sécurité publique de son nouveau département.

Avant de partir sous d'autres cieux, elle dresse pour Grain de sel, le bilan de son passage dans le Saulnois. 

Même si il aura été court, son séjour l'aura profondément marqué. Subjuguée par la beauté du territoire, Magali Martin a été également séduite pas la chaleur des habitants, la qualité de leur accueil et la gentillesse des uns et des autres à son égard. 

Elle a évidemment traité de très nombreux dossiers et il est difficile pour elle d'en détacher certains pour illustrer son passage dans le Saulois mais elle a tenu tout de même à évoquer la résolution du problème du prix de l'eau à Pettoncourt grâce au rachat de crédit par la Caisse des dépôts. Elle se félicite aussi de l'opération Participation Citoyenne avec l'adhésion de près de trente communes du Saulnois et du Pays de Sarrebourg, du travail autour de la carte scolaire, de l'installation de la Maison des services au public de Vic sur Seille, du lancement de l'étude pour les casernes de Marsal. 

Mais le travail d'une Sous Préfète c'est aussi un travail invisible énorme d'accompagnement des communes, de médiation en cas de litiges qui ont été accomplis grâce à l'excellente attitude des uns et des autres sur le terrain.

Lorsqu'on demande à  Magali Martin de ressortir un meilleur souvenir de son passage dans le Saulnois, elle est incapable d'en mettre un en exergue. Elle loue encore l'extraordinaire richesse du territoire qui l'a éblouie pendant ces deux années et en confidence les très très bonnes tables du Saulnois.

Pas de mauvais souvenir par contre mais juste le regret de ne pas voir l'aboutissement de certains dossiers comme l'hôtel restaurant du Rocher de Dabo ou le dossier des casernes Vauban à Marsal. Elle regrette aussi que ce Saulnois, qu'elle a tant aimé, ne soit pas mieux connu hors de ses frontières.

 

 

 

almutra

La Municipalité de Vic sur Seille invite les habitants de la commune à une réunion d'information ce lundi 3 juin, sur la mutuelle communale présentée par la société Almutra qui propose de souscrire à une complémentaire santé  (de 47 € à 87 € par mois) quel que soit l'âge et la situation socioprofessionnelle.

Très en vogue dans les petites communes, où certains habitants ne peuvent souscrire à une complémentaire santé, les mutuelles communales  peuvent proposer des tarifs plus ou moins attractifs en raison du volume de contrats qu'elles négocient. 

Chacun pourra en écoutant les explications des représentants d'Almutra ce lundi 3 juin à 18h30 salle du Tribunal à Vic sur Seille se faire une idée des propositions et comparer avec les services des autres mutuelles du marché. 

 

 

61077193 473974360011242 4981050676147650560 o

Des bruits, des rumeurs parcourent les deux anciens chefs lieux de cantons à Vic sur Seille et Dieuze à propos des prochaines élections municipales qui devraient se dérouler en mars 2020.

On avait déjà  lu quelques commentaires de lecteurs de Grain de sel plus ou moins bien informés qui envoyaient l'actuel maire de Vic sur Seille Jérôme End dans la cité des Académiciens. 

Aujourd'hui c'est le Canard Dieuzois qui évoque le sujet avec l'humour qui le caractérise en croquant le parachutage de Jérôme End au-dessus de l'Hôtel de ville de Dieuze ! 

Un bon moyen de lancer une campagne qui s'annonce à un peu moins d'un an de l'échéance électorale...palpitante ! 

Magazine d'actualité, le numéro de juin 2019 du mensuel l'Estrade vient de paraître. A découvrir au format numérique en cliquant sur la vignette ci-dessous ou pour celles et ceux qui préfèrent le format papier le mensuel est disponible  dans les cinémas, les Offices de Tourisme et dans de nombreux commerces.

estradejuin19

 

guidevic19

Il y a quelques semaines, on présentait sur Grain de sel le guide 2019 de Vic sur Seille édité par la Municipalité pour présenter aux nouveaux habitants les services de leur village, autrefois prospère, ancien chef-lieu de canton qui perd peu à peu de son aura, de son attractivité et de son influence.

Mais de nombreux habitants du Saulnois lecteurs ou non de Grain de sel ont réagi après la publication de l'article consacré à la sortie de ce document.

Des réactions positives vantant la belle initiative vicoise mais d'autres plus critiques qui s'interrogeaient notamment sur l'intérêt de la diffusion à grande échelle de ce guide 2019 de Vic sur Seille.

Car le guide vicois a été reçu à Vic bien sûr mais également à Delme, à Dieuze, à Château-Salins et dans tous les villages de ces anciens cantons. D'autres questions portaient aussi sur le coût de réalisation d'une telle publication.

Interrogés par Grain de sel sur tous ces sujets le maire de Vic sur Seille, les conseillers municipaux n'ont pas répondu à nos sollicitations montrant ainsi une bien triste image de la politique à l'échelle locale. Mais heureusement ce matin dans le Républicain lorrain, les élus vicois étaient plus diserts distillant quelques éléments de réponse qui clarifieront peut-être les choses.

Le guide a été distribué dans 13 700 boîtes aux lettres dans le Saulnois et en Meurthe et Moselle pour informer et faire connaître positivement la cité. Son coût est de 7 000 € financés à 50 % par des subventions.