leonardy3fev

Devant près de trois cents personnes, le pianiste allemand Robert Léonardy a donné un récital qu'aucun spectateur présent n'est prêt d'oublier.

Pendant plus d'une heure, sans partition et avec une maestria qui le pose comme un très grand interprète de la musique classique, cet artiste, qui vit une bonne partie de l'année dans le Saulnois à Guébling, a subjugué l'assistance.

Dans la salle de la Délivrance, il a fait résonner les notes de Beethoven, Chopin, Debussy, Ravel, Balakirev.

Après la standing ovation méritée, Robert Léonardy a annoncé que les fonds récoltés lors de cette soirée serviraient à démarrer la cagnotte qui permettra d'acheter un piano pour la salle de Délivrance. Il en a profité également pour préciser que le projet d'Académie Internationale de musique allait pouvoir enfin avancer après l'acceptation des statuts par le Tribunal.

Un extrait du concert en cliquant sur la vignette ci-dessous : 

 

L'association vicoise Moi Je tout seul vient de faire paraître le 7ème numéro du Séquoia. Ce magazine destiné aux enfants et ados de Vic et environs fait la part belle dans cette édition au maître du Clair obscur Georges de La Tour. On y trouve également un sujet sur le Musée Lorrain, le Groenland, la recette des coockies et les rubriques habituelles.

Ce excellent journal que vous pouvez lire en cliquant sur la vignette ci-dessous est également distribué au format papier aux jeunes habitants de la cité vicoise. 

sequoia7

ob 2754d8 432 001 2

Nouvelle perle découverte sur la toile grâce au travail de recherche de Patrick Siebert qui anime un blog consacré à son village de Vic sur Seille. 

Le texte qu'il publie, évoque l'histoire d'un habitant de Vic sur Seille, Joseph Ignace, qui a sauvé de la noyade des dizaines de Vicois  ! Le récit de ses actes héroïques est arrivé aux oreilles de l'Académie Française qui lui a remis le prix de vertu en....1831 ! Cette récompense était décernée à "Un être qui se dévoue tous les jours de sa vie au salut de ses semblables et qui accomplit en quelque sorte une mission sur terre....."

Texte de Pierre Lebrun, discours académique, en 1861 : 


"... Il y a en Lorraine, une petite ville peu connue, au milieu de plaines basses et marécageuses à quelques lieues de Nancy. Une rivière la traverse, qui pendant la belle saison a peu d'eau ; en quelques endroits on peut alors la passer à gué : on s'accoutume alors à la croire sans danger, mais l'eau y devient très haute à la moindre pluie d'orage, elle a des places fort redoutées dans le pays et citées pour nombre d'accidents.ignace

Dans cette ville, qu'on appelle Vic, au bord de la Seille, c'est le nom de la rivière, habite un homme que la Providence semble y avoir placé pour répondre à tous ceux qui, dans les accidents de la crue des eaux amène, invoquent du secours.Joseph Ignace, dit Naxi, toujours prêt au moment du besoin, a en cela d'autant plus de mérite que ce n'est pas un batelier, un homme de rivière.

Son métier est de la ville, c'est un chapelier, un ancien soldat...........Il a commencé dés l'enfance cette carrière de dévouement et d'humanité. A 11 ans il avait déjà sauvé un homme. ........Beaucoup de faits nous sont signalés par la ville de Vic et un grand nombre de gens qu'il a sauvé, de tous âges et de tous états, les appuient de leurs témoignages.

C'est un vigneron, Louis Vautrin, qui péchait au bord de la Seille qui l'a entraîné, c'est un sellier, Nicolas Chaussier qui tombe dans l'eau, un soldat qui se noie avec son cheval, des ouvriers qui chavirent avec leur bateau, 2 écoliers se baignant dans le courant trop rapide.....Une autre fois c'est un malheureux aliéné qu'il sauve, c'est une femme âgée, c'est une petite fille de 3 ans........tombée dans la rivière depuis un pont.............

Mais un jour surtout fut le jour de triomphe de sa courageuse et persévérante humanité. La rivière de Seille, enflée par de longues pluies, avait répandu l'inondation sur ses deux rives. Elle était entrée dans les rues de la ville, elle était montée de plusieurs pieds jusque dans les habitations. Beaucoup de gens appelaient au secours. Joseph Ignace entendit tout le monde...... Des ménages entiers, maris et femmes, parents âgées et petits enfants lui durent leur sûreté leur salut...... Ce jour de novembre, il sauva de l'eau 19 personnes. ..........

L'académie française décerne le premier prix des actes vertueux à Joseph Ignace dit Naxi de la ville de Vic, département de la Meurthe. Joseph Ignace aura sauvé 32 personnes et reçu 4000 francs en récompense.

Le lien pour retrouver le texte original sur le site de la BNF 

Un autre texte qui évoque les exploits de Naxi 

Un autre texte encore et une image

L'info est sortie sur un coin de page du magazine l'Estrade et si elle se vérifie c'est une très bonne nouvelle pour notre musée Georges de La Tour : deux tableaux du maître du XVIIè seront visibles cette année à Vic sur Seille, ville natale du peintre. 

Le premier chef d'oeuvre, Saint-Thomas à la pique, est prêté par le Musée du Louvre : 

27079 p0005652.001

 

Dans ce tableau, saint Thomas est représenté avec un réalisme saisissant : c’est un vieillard au crâne chauve et au visage rude, profondément marqué par l’âge. Le peintre détaille ses traits avec précision: les rides, les veines saillantes, les yeux enfoncés dans les orbites, la paupière tombante, les mains calleuses et déformées. La mise du saint est négligée, son habit mal boutonné, et son livre, aux pages cornées, est tout usé

Avec beaucoup d’humanité, La Tour décrit le saint comme quelqu’un d’ordinaire, rappelant ainsi que les apôtres étaient d’extraction modeste. Si ce n’était l’attribut de saint Thomas, le cadrage, le vêtement, la physionomie très particulière pourraient faire penser qu’il s’agit d’un portrait. Cette impression vient certainement du fait que, pour le peindre, La Tour a probablement fait poser un homme de son entourage, voire un homme du peuple croisé dans la rue, comme ce joueur de vielle qui revient dans son œuvre à maintes reprises. Ce faisant, l’artiste abolit la distance entre la représentation et le spectateur pour mieux toucher et émouvoir. Il rend ainsi le sacré plus accessible. Françoise besson, Le Panorama de l'art (2014)

 

larmesdestpierre

 

Le deuxième tableau annoncé à Vic sur Seille par L'Estrade,  Les larmes de Saint-Pierre  provient du musée de Cleveland. C'est une oeuvre signée (ce qui est rare chez de La Tour) et datée de 1645. Ses dimensions sont 114 cm x 95cm.

On espère que ces deux prêts attireront le public du côté du Saulnois. Encore faut-il que le Conseil Départemental, propriétaire du musée Georges de La Tour, imagine une campagne de communication à la hauteur de l'importance de ces tableaux. 

Dès qu'on a d'autres informations, on vous les donne ! 

 

 

lorinacadeau

L'opération avait déjà été réalisée en 2010 à l'occasion de son 115ème anniversaire. La limonaderie Lorina basée dans le Saulnois à Munster offre cette année encore une bouteille à chacun des 30 000 habitants du Saulnois. 

C'est à l'occasion des voeux de la Communauté de communes du Saulnois lundi 28 janvier qu'a été annoncé ce geste généreux de la société qui vient tout juste d'être rachetée par le géant danois Royal Unibrew. Une marque de sympathie pour le territoire qui devrait faire plaisir à tous les amateurs de...... limonades.

Pour 88,5 millions d'euros, l'industriel, très implanté sur le marché nord européen (Danemark ,Finlande, Allemagne et Pays Baltes), cherche de nouveaux marchés. Il a racheté récemment l'Italien Campari et récupère donc Lorina le leader en France de ces boissons gazeuses. 

Nous n'avons pas encore les informations concernant les modalités de distribution des bouteilles mais dès qu'on les obtient on vous informe.