eolelaneuveville2

Les projets d'installation d'éoliennes fleurissent dans notre région depuis plusieurs années. Après l'installation des hélices monumentales d'Amelécourt et de leurs voisines de Fresnes de part et d'autre de la route départementale 955 sur les hauteurs de Château-Salins on a vu récemment pousser huit machines à Aulnois sur Seille. D'autres sont annoncées à Laneuveville, Oriocourt, Lidrezing....

L'intérêt écologique et les retombées financières très lucratives incitent les entreprises, les communes et de nombreux propriétaires privés à s'engager dans cette voie qui compte pourtant quelques détracteurs. 

C'est le cas à Laneuveville en Saulnois pour un projet qui a vu le jour il y a cinq années et qui entre dans une phase plus active après le vote favorable du conseil municipal au début du mois de novembre. Mais l'arrivée de cinq éoliennes dans cette commune de trois cents habitants ne fait pas l'unanimité au sein de la population.

Au conseil municipal d'ailleurs, le vote pour fut entériner grâce à la voix prépondérante du maire alors que le résultat était de 4 votes pour et 4 votes contre.

Les arguments des opposants sont clairs : champ visuel altéré, nuisances sonores, dépréciations financières de leurs habitations.eolelaneuveville

Pour amadouer les détracteurs du projet, les promoteurs (Billas Avenir Energie, Langa et Terre et Lac) distribuent des bulletins d'information et multiplient les réunions publiques. La troisième en un mois était organisée ce samedi 9 décembre à la mairie de Laneuveville. Financeur, maître d'oeuvre et fournisseur d'énergie ont défendu leur projet avec conviction et pédagogie soutenus par le maire de la commune qui ne cache pas que les 60 000 € que son village touchera annuellement sous forme de taxes sont une bouffée d'air pur dans une conjoncture économique difficile pour les petites communes. Autres arguments avancés par le premier magistrat, la réalisation de nouveaux chemins de randonnée autour du village, la plantation de haies pour casser l'impression de monumentalité de ces moulins qui culmineront à 170 mètres en bout de pale et l'enfouissement des réseaux électriques qui seront en partie pris en charge par les entrepreneurs. 

Un financement participatif a même été proposé. Les citoyens prêtent de l'argent à la société qui leur reversera la somme avec intérêt (5 à 7 %).

Mais tous n'ont pas été convaincus par ces arguments et les opposants campent sur leur position. Un collectif sera sans doute créé, une page Facebook est déjà alimentée pour fédérer les énergies contestataires. Il leur en faudra d'ailleurs car le projet est déjà bien ficelé, accepté par la municipalité, le dossier va être déposé très prochainement en préfecture. La phase d'étude devrait durer une année. Optimistes, les promoteurs envisagent la mise en service pour l'année 2020. 

 

Commentaires   

+1 #7 le gaston 12-12-2017 19:30
vla t-il pas que la Geneviéve y mette son grain de sel maintenant , on aimerait bien que le Fernand y cause un peu lui aussi sur le grain de sel ,y a perdu sa grande langue ou y a peur du ridicule !
Citer
+4 #6 cricri 12-12-2017 14:05
Moi j'veux pas, même ailleurs!
Les éoliennes, c'est pipeau et compagnie.Juste un prétexte pour vendre l'électricité plus chère en arrosant de manière officielle (ou/et non) les parties prenantes de la mise en oeuvre.
Quand on voit le rapport éolienne/électricité produite, on pige tout de suite que c'est simplement le truc tendance pour petits élus gentiment zozos ou méchamment cupido-démagues.
Citer
+7 #5 Dieuzois 11-12-2017 19:22
Citation en provenance du commentaire précédent de geneviève :
triste monde que celui des commentaires de grains de sel : tout ce que font ou tentent de faire les élus, pour l'environnement, pour développer le territoire, ou développer des filières agricoles demandées par les consommateurs, tout ne rencontre jamais que de vives critiques... RIEN n'est jamais bien ! tout est pourri par les intérêts privés et le fric d'après vous : si le capitalisme et l'évolution vous déplaisent, donner vos maisons à ceux qui en besoin et quitter ce territoire qui vous contrarie tant !
bravo a vous, super une vraie claque pour les :j'veux bien mais pas chez moi, que ces gens aillent remplacer Mère Theresa
Citer
0 #4 geneviève 11-12-2017 14:56
triste monde que celui des commentaires de grains de sel : tout ce que font ou tentent de faire les élus, pour l'environnement, pour développer le territoire, ou développer des filières agricoles demandées par les consommateurs, tout ne rencontre jamais que de vives critiques... RIEN n'est jamais bien ! tout est pourri par les intérêts privés et le fric d'après vous : si le capitalisme et l'évolution vous déplaisent, donner vos maisons à ceux qui en besoin et quitter ce territoire qui vous contrarie tant !
Citer
-3 #3 monsieur poubelle 11-12-2017 08:01
ah les vertus de l'éolien !!! On adore les arguments de nos petits maires ruraux, des bureaux d'études et autres agriculteurs qui font passer leurs amour immodéré pour le fric pour des considérations environnementales !! les hauteurs du Saulnois sont désormais la proie de gros capitalistes égoïstes qui ne pensent qu'au pognon au mépris de toute considération environnementale ! ces hurluberlus massacrent les paysages du saulnois, se foutent éperdument de l'environnement ( que ces zozos stoppent de foutre du glyphosate dans les champs). Maintenant du côté de Fresnes, d'Aulnois de Château salins, de marthille on regarde ces gros machins tourner comme des cons en se disant que c'est drôlement laid !!
Citer
+2 #2 francois 10-12-2017 14:31
ont ne parle pas de l opposition normal encore un amie du maire
Citer
+6 #1 Mr EVERIBODI 10-12-2017 14:21
Les éoliennes, c'est bien et c'est pas bien. Ce qui pose problème, c'est le gigantisme, les promoteurs, et la faune.
De petites éoliennes locales permettrait de réduire ou supprimer ces 3 problèmes. 21 oiseaux tués par éolienne par an, ça fait quand même un lourd tribu*. Combien d'éoliennes rencontrent les oiseaux migrateurs ?
Relocaliser nos productions d'énergie permettrait de mieux mesurer nos consommations et de penser de façon intelligente, à l'échelle d'un territoire, à sa production et surtout à sa sobriété. De plus, lorsqu'une population s'engage, elle devient plus responsable, s'investit personnellement et n'est pas uniquement payeuse d'une facture.
Chiche, on passe dans la classe supérieure ? Pas sûr qu'on nous laisse faire
*http://leventtourne.org/oiseaux-et-eoliennes-jura-suisse/
Citer