ccslyceeagricole

Les mauvaises langues en seront pour leur frais. La perpective de déguster des petits fours à l'issue du dernier conseil communautaire programmé avant la cérémonie de voeux du Président de la CCS n'aura pas attiré grand monde ce lundi 28 janvier dans le grand amphi du Lycée agricole.

Une soixantaine de délégués (sur 148) avait répondu à l'invitation de Roland Geis pour cette réunion programmée en toute hâte après l'annulation, faute de quorum, du conseil communautaire de Vergaville la semaine passée. 

Cet absentéisme récurrent devient d'ailleurs un vrai sujet de débat au sein de l'assemblée.  Rappelons que chaque délégué titulaire a un délégué suppléant qui peut ainsi le remplacer.

Alors, est-ce  à cause de l'horaire ( 16h30 ?), est-ce le délai trop court de convocation de ses membres ? est-ce la lassitude de fin de mandature ? est-ce un ordre du jour peu excitant ? ou bien un acte de défiance vis à vis d'une gouvernance qui ne satisfait pas ? Antoine Ernst, maire de Léning a clairement posé le débat et demandé qu'une réflexion soit engagée sur ce sujet d'ici la fin de la mandature en 2020. 

Malgré le peu de délégués présents, on a tout de même pu délibérer cette fois-ci car le quorum (75 délégués minimum) n'est pas requis lors d'une seconde convocation.

Les points à l'ordre du jour n'ont pas suscité beaucoup de débat mis à part, et comme c'est souvent le cas dans le Saulnois, tout ce qui concerne le tourisme ou la culture ! La présidente de cette commission Annette Jost présentait en effet le plan de financement prévisionnel du tronçon de 10km de la véloroute voie verte que la CCS a décidé, il y a bien longtemps, de réaliser le long du canal de la Marne au Rhin entre Lagarde et Moussey. C'est le maire de Rorbach les Dieuze qui a fustigé le coût exorbitant du projet (1 121 000 € financés par l'UE, l'Etat, le Grand Est, le Conseil Départemental et la CCS à hauteur de 420 000 €)  remettant en cause le travail de la commission et les votes précédents  des conseils communautaires qui avaient entériné ce projet.  

Annette Jost a alors dû rappeler l'intérêt d'une telle réalisation, son intégration dans la longue trame verte européenne qui doit  mener les cyclistes de Paris à Prague, l'arrivée de touristes supplémentaires dans le Saulnois. Elle a aussi rappelé qu'il était incroyable que le tourisme ou la culture soient toujours sujets à des contestations dans cette Communauté de communes alors que l'on votait avec entrain des ZAC, des ZIC aux financements autrement plus importants. Il faut croire que son discours aura été entendu puisque le projet a été voté avec 49 voix pour, 4 contre et 4 abstentions. 

Les autres délibérations prises : vote du réglement des multi-accueils, vote du règlement d'attribution des subventions aux associations, approbation du montant des charges de la Maison de l'emploi qui occupe des locaux de la CCS à Château-Salins, approbation de la prise en charge des déficits des budgets annexes. 

 

Commentaires   

+1 #12 SAULNOIS citoyen 2 01-02-2019 20:18
Bientôt, sourire de façade, peau de banane, vaseline, attention, surveillez vos arrières.
ALLIANCES DE CIRCONSTANCES.
Citer
+5 #11 SAULNOIS citoyen 1 01-02-2019 17:55
En son temps, Monsieur HUSSON Roger avait bien spécifié que cette CCS était trop grande, et que les intérêts de chacun passaient avant toute chose.
Dans l'esprit, on ne peut cumuler les mandats, lorsqu' il y a des postes à responsabilités, conflit d'intérêt oblige, car on n'est jamais si bien servi que par soi-même.Regardez ou nous en sommes aujourd'hui, à tous les niveaux.
Alors pour le possible projet du bassin de vie DIEUZE/ALBESTROFF? Du grand n'importe quoi.
Il y a trop d'intérêts en jeu, piscine, délivrance, ZAC etc...
Mieux vaut être plus nombreux, la facture sera moins élevée. C'est facile à comprendre.
Il est grand temps, de mettre des coups de pieds dans la fourmillière aux prochaines élections, et repartir sur de bonnes bases!
Ce sont toujours les mêmes qui se servent, pensez donc aux petites communes, c'est aussi cela une bonne gestion et du mieux vivre ensemble. Mais ce ne sont que des mots; pour l'instant, c'est du chacun pour soi, chacun pour sa ville, chacun pour son bassin de vie!
Nous sommes loin, très loin du compte, messieurs les élus.
Citer
+4 #10 Citoyen Saulnois 01-02-2019 13:42
D'ailleurs le maire de Rorbach a également déclaré que la communauté de communes était trop grande et qu'il fallait créer un bassin de vie Dieuze Albestroff
Citer
+6 #9 SAULNOIS citoyen 01-02-2019 09:10
Vous savez très bien, Maire voisin, que les décisions se prennent avant les conseils communautaires. Lors de ces arrangements "secrets", sont désignés, ceux qui iront "au combat", afin de jouer les "offusqués et les amuseurs".
Pour l'instant, les tractations vont bon train, ce ne sont que des rumeurs mais tout de même, les postes à responsabilité, au sein de la CCS, pour l'échéance 2020, ont été attribués,enfin de manière fictive. Mais attention, dans la vie, parfois et souvent, il est inutile de se projeter dans l'avenir,juste pour se servir, assouvir ses caprices, ses désirs.Le résultat escompté pourrait être rempli de déception.
Le maire en question a certainement d'autres intérêts, comme certains, il est aux ordres , peur de ne pas se voir attribuer de subventions. ALors, je devine le climat qui doit régner au sein des réunions de la CCS,avec un taux d'absentéisme presque jamais égalé.
Je comprends certains élus, qui avec beaucoup d'appréhension, de peur au ventre,d'interrogation à savoir qu'est-ce qui va encore "se passer ce soir", osent se déplacer, afin de participer à ces réunions.
Se déplacer pour quoi faire, alors que tout est ficelé par la majorité de moutons qui sont aux ordres.
La loi NOTRE, comme vous le savez, prévoyait de nouveaux transferts de compétences des communes vers les Communautés de communes, mais pas de cette manière et cet état d'esprit.A quand le changement?
Citer
+6 #8 maire voisin 01-02-2019 06:54
est ce que le maire de Rorbach les dieuze a fustigé de la même façon le coût exorbitant des terrains achetés par la comcom pour la ZAC de Dieuze ? est ce que le maire de Rorbach a fustigé le coût exorbitant de la construction des ZAC et ZIC de Dieuze et Amelécourt ?
Citer
-2 #7 ELU 30-01-2019 16:46
Au sein du Saulnois, pas grand chose pour les vélos également, ce qui est valable pour la marche , est valable pour tous les autres sports;
Faire déjà ce qui a à faire, dans les environs, après, il sera temps, grand temps de faire ailleurs, sans engager pour l'instant des sommes considérables.
Vélo, marche, motocross, cheval,course à pied, que de travail en profondeur!!!!
Citer
-1 #6 Henri 30-01-2019 14:59
Tout pour la marche rien pour le vélo
Citer
+8 #5 ponctionné 30-01-2019 14:31
On pourrait faire simple pour motiver les élus. Il suffirait que la communauté de commune diffuse sur son site la liste de présence à chaque réunion, commissions comprises. Le pointage est fait à chaque réunion. Alors chiche!!!!!! Certains en seraient probablement moins susceptibles.
Citer
+6 #4 ELU SAULNOIS 30-01-2019 11:42
DU ROUGE, contre le bon sens.Vraiment.
Débat national, lire débat au sein du Saulnois, c'est identique.
Donnez donc la parole à ce Monsieur, chers élus, "parole aux citoyens ", les habitants de notre région doivent également transmettre leurs ressentis, c'est normal, c'est aussi cela la démocratie, et non pas prendre des décisions lorsqu'il n'y a personne. L'absentéisme, parlons en. Si c'est la bande qui décide, ou est l'intérêt d'assister à nos séances.
Citer
+2 #3 ponctionné 30-01-2019 10:02
C'est encore pire si nos élus se déplacent pour les petits fours et pas pour la réunion qui précède. Bon pour leur décharge, probablement que ce n'était pas sur le même site . Cependant nous avons la même analyse sur la représentativité.
Citer