leroydepartHaut les cœurs, le vendredi 13 mars à BOURDONNAY où Jean- Michel MEREL, Président de l’Association des Maires du canton de VIC avait invité ses collègues maires et les anciens maires du canton pour célébrer les 36 ans passés par Philippe LEROY dans sa fonction de conseiller général du canton. Elu sans discontinuité depuis 1979, Philippe LEROY raccroche les gants en 2015 au moment de la grande réforme des cantons.


Accueillis par Alain CHATEAUX, maire de BOURDONNAY, tous les maires en exercice ainsi que de nombreux anciens maires ont pu par leur présence, prouver l’attachement au travail accompli et toute l’importance qu’ils donnaient à cette cérémonie.


Jean- Michel MEREL, en évoquant tout ce qui s’était fait dans le SAULNOIS grâce à l’union des élus, a aussi exprimé ses craintes sur l’avenir du monde rural.
Philippe LEROY, Maire de VIC SUR SEILLE de 1981 à 2001, Vice-Président du Conseil Régional de 1986 à 2001, a présidé le Conseil Général de la MOSELLE de 1982 à 2011. Il sera désormais le seul sénateur de MOSELLE issu du monde rural.


Pierre ADAM qui fut son directeur de cabinet à la Présidence du Conseil Général, était invité à BOURDONNAY et chacun s’est attaché à le remercier.
Proches des élus et des habitants du canton, Philippe LEROY et son épouse, Christiane, se sont investis pour faciliter le passage de leur territoire au monde moderne.
En quittant ses fonctions de conseiller général, il reste optimiste au plan local et pour la MOSELLE comme pour la France ; il souhaite davantage d’EUROPE pour faire face aux défis de demain.
Il a évoqué aussi tous les souvenirs partagés avec les municipalités et associations du canton. Philippe LEROY a remercié Madame Liliane BRINETTE d’avoir été sa suppléante au Conseil Général ; avec elle, il avait montré tout son attachement à la vie associative.


Désormais au Sénat, Philippe LEROY, fort de ses attaches locales, pourra défendre les jeunes élus du SAULNOIS ainsi que tous les projets agricoles, touristiques et sociaux qui assurent la richesse rurale.

ecozept6Avant d'attaquer l'ordre du jour de ce conseil communautaire où il devait être question de compte administratif,  de redevance incitative et de FTTH, on assista au premier exposé du bureau d'étude qui travaille actuellement pour la CCS sur la faisabilité des circuits de proximité dans le Saulnois. C'est la société Ecozept qui a été mandatée par la CCS pour l'appuyer dans la mise en place d'une stratégie de développement des filières locales. Ainsi elle va souligner les priorités et définira les actions à mettre en oeuvre dans le Saulnois pour favoriser les circuits courts. 

ecozept2

Devant les délégués communautaires, Ecozept a présenté sa première analyse. Un état des lieux de l'offre et de la demande. L'offre au niveau des exploitations agricoles et la demande de la population et de la restauration collective. Nous vous proposons ici les diapos qui synthétisent les premiers résultats de l'étude d'Ecozept : 

ecozept3

 

ecozept5

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bureau d'étude continue maintenant ses travaux sur le territoire. Une réunion appelée World café (?!) rassemblera les acteurs des filières courtes dans l'optique d'enclencher une dynamique collective et d'envisager les premières actions.

 

Le compte administratif 2014 : On a ensuite voté le compte administratif 2014. On entérine le budget de l'année dernière. La centaine de délégués présents a voté sans sourciller ce bilan financier.

Le compte de gestion : La procédure veut qu'on vote ensuite le compte de gestion parfaitement identique au compte administratif. 

Redevance incitative : achat d'opercules pour les containers "cimetières" 

Le président de la commission des ordures ménagères, Christophe Esselin, a demandé aux délégués que la CCS achète des opercules à installer sur les containers installés par les communes près des cimetières. Ces ouvertures évitent les dépôts sauvages de sacs poubelles par des usagers qui prendraient les bacs des cimetières pour leur propre container. 

Plan de financement atelier de restauration ESAT Albestroff

On a approuvé le plan de financement de la construction du bâtiment relais à l'ESAT d'Albestroff. Cet accord permettra de lancer la procédure de demande de subventions attendues (Etat, Département, Région).

La Présidente de la Commission Economique Marie Annick Maillard s'est alors insurgée contre l'attitude du maire de Dieuze qui ne jouerait pas la carte du Saulnois en tentant d'attirer des entreprises sur sa zone au détriment de la zone communautaire de Morville. Comme l'intéressé n'était pas présent, on attendra les prochaines réunions pour en savoir davantage. 

Adhésion au Syndicat Mixte pour l'aménagement numérique de la Moselle ( FTTH)

La CCS a adhéré au Syndicat mixte géré par le département de la Moselle pour l'installation du très haut débit dans le Saulnois. La compétence est ainsi transférée à cet établissement. Les communes devront délibérer prochainement pour entériner ce transfert.

Deux heures après le début de la réunion, le Président Roland Geis a levé la séance.

 

L'équipe arrivée en tête du premier tour de scrutin des élections départementales a déjà repris ses réunions publiques. Jeannine Berviller, Fernand Lormant et les remplaçants Geneviève Bouchy et Jérôme End sont repartis en campagne. 

Lundi 23 à Dieuze, mardi 24 à Vic sur Seille, mercredi 25 à Albestroff, jeudi 26 à Delme, vendredi à Château-Salins et samedi à Insming, ils seront aux quatre coins du territoire (à 20h à chaque fois) pour emporter les deux sièges qui leur semblent désormais promis. En effet, l'incroyable qualification du FN pour le deuxième tour, devrait laisser un boulevard aux deux conseillers sortants. 

En face donc, Bénedicte Oudin et Norbert Degrelle pour le Front national ne retourneront pas à la rencontre des habitants. Trop peu de monde dans les réunions publiques avant le premier tour nous a-t-on dit. Par contre ils distribuent des tracts et collent des affiches dans les villages. 

reunionpub

 

logodepartementalesNous avons demandé aux candidats de réagir après le premier tour des élections départementales. Il était également intéressant de savoir si certaines équipes donnaient des consignes de vote pour le second tour à leurs électeurs. 

 

La réaction de Naïla Hennard et Didier Conte (Debout la France) : 

Debout la France n’a jamais donné de consignes de vote à ses électeurs.

Ceux qui nous ont donné leurs voix au premier tour savent ce qu’ils font et sauront se décider seuls.
En outre, puisqu'il s’agit d’élections locales, la personnalité des candidats est déterminante dans le choix des électeurs, au delà de tout esprit partisan.
Nous donnons rendez-vous à tous ceux qui nous ont fait confiance pour la prochaine étape : les élections régionales de décembre 2015 où DLF sera présente dans toutes les régions.

Merci encore à tous ceux qui nous ont soutenu.

 

La réaction d'Olivia Chaponet et Rémy Hamant (PS)

Les résultats du PS étaient prévisibles. Les électeurs ont fait un amalgame entre le scrutin local et leurs préoccupations nationales. La percée du Front National est plus inquiétante car c'est le signe d'un repli sur nous-même avec un programme pauvre et digne d'un autre temps. Mais les électeurs sont responsables des élus et des idées que ces derniers portent...

Nous souhaitons un vote républicain mais les voix des électeurs ne nous appartiennent pas. Nous militons depuis longtemps dans des structures qui oeuvrent pour l'émancipation des citoyens. Nous refusons d'infantiliser ces derniers - ils sont pleinement responsables de leur vote et des élus qu'ils désignent !

 

La réaction d'Estelle Gallot et Emmanuel Grandjean (Front de gauche)

Nous assistons comme l'avait prédit les médias à une montée du FN dans le Saulnois comme à de nombreux autres endroits.
Cette montée ne s'est pas faite seule mais grâce à la mise en avant de ce parti par les médias.
Certains partis, comme l'UMP, surfent sur les idées du FN et s'en rapprochent pour capter des électeurs de l'extrême droite.
Si des citoyens ont fait le choix de mettre un bulletin extrême droite dans l'urne c'est peut-être par désespoir et j'ose espérer qu'un jour ils se tourneront pour réclamer plutôt une autre politique, celle qui place l'humain au centre des préoccupations et non pas les uns contre les autres en prônant la haine et le repli sur soi.

Les candidats du FN comme l'UMP dans le Saulnois ont une étiquette politique à porter, même si le vote est bien un enjeu local, les élus travailleront avec les idées qui les portent.
Notre constat aujourd'hui sur les 2 binômes qualifiés pour le second tour est que chacun a soit un programme de division des citoyens par la haine de la différence, soit prône le rassemblement alors que dans les actes il n'a été question que de la scission sur le territoire du Saulnois.


Le Front de gauche continuera à porter des valeurs humaines, écologiques, solidaires pour un juste partage des richesses. le 29 mars chacun doit être responsable de ses actes.
Le choix du vote des citoyens engage l'avenir d'un territoire, d'un pays, comme l'histoire le prouve. Voter c'est affirmer des choix politiques pour notre devenir

le Front de gauche a toujours appelé à faire barrage au FN mais faire barrage au FN c'est choisir de façon claire des élus qui auront la volonté de défendre nos droits, de répondre à nos besoins, de considérer de façon équitable l'ensemble des villes et villages de notre territoire. A l'heure actuelle ce n'est pas le cas.


Les militants du front de gauche dans le Saulnois poursuivront le travail de rassemblement pour construire une véritable alternative à l'austérité.

 

 

 

 

lormantberviller

Les résultats du premier tour de scrutin sont tombés. Ce soir à Château-Salins, à 21h, on peut annoncer le nombre de voix récolté par chaque binôme, les pourcentages obtenus.

L'abstention est de 45,37%.

Deux équipes sont qualifiées pour le deuxième tour. Celle de Jeannine Berviller et Fernand Lormant pour la Majorité Départementale (UMP/UDI) et l'équipe du FN de Bénédicte Oudin et Norbertt Degrelle. depouillment

Le deuxième tour aura lieu dimanche 29 mars.

 

 

 

Inscrits : 23488

Votants : 12832

Blancs : 395

Nuls :146

Exprimés : 12291

 

Jeannine Berviller-Fernand Lormant : 3863 voix ballotage soit 31,43 % qualifiés pour le deuxième tour

Bénédicte Oudin-Norbert Degrelle : 3557 voix ballotage, soit 28,93 % qualifiés pour le deuxième tour

Annette Jost-Alain Pattar : 2812 voix soit 22,87 %

Olivia Chaponet-Rémy Hamant : 1153 voix soit 9,38 %

Estelle Gallot-Emmanuel Grandjean : 577 voix soit 4,69%

Naïla Hennard-Didier Conte : 329 voix soit 2,67 %

 

Les résultats commune par commune