lang jerome scaled

Enorme surprise lors des élections municipales de mars dernier ! Le maire de Dieuze, Fernand Lormant, numéro 2 du Département de la Moselle, a été battu par Jérôme lang et son équipe. 

Dans la ville rendue célèbre par ses quatre académiciens (Friant, About, Charpentier et Hermite) le résultat étonne encore quatre mois après le scrutin. Le coronavirus est la première explication apportée par les habitants à cette défaite cuisante pour Fernand Lormant et son équipe qui était aux manettes depuis 23 ans. De nombreux dieuzois (les anciens pour la plupart plutôt conservateurs) ne se seraient pas déplacés sûrs de la victoire de leur poulain. Mais sur les bords de Seille, on évoque aussi cette incroyable interview de Fernand Lormant dans le Républicain Lorrain au cours de la campagne électorale où il explique qu'il pourrait quitter le fauteuil de maire en cours de mandat s'il était élu. Cette erreur politique majeure de la part d'un élu aussi expérimenté aura sans doute été fatale à Fernand Lormant.

D'autres électeurs interrogés par Grain de sel parlent tout simplement de la bonne campagne de l'opposition et de leur forte implantation depuis l'élection de 2014 où ils avaient déjà croisé le fer contre Fernand Lormant.

La cuisante défaite a eu du mal à passer du côté de Fernand Lormant, toujours conseiller départemental du Saulnois (avec Jeannine Berviller). L'ancien premier magistrat qui avait tout de même été élu conseiller municipal a décidé de ne pas siéger au sein de l'assemblée municipale.

La nouvelle équipe municipale a désormais les coudées franches pour traiter les sujets qui agitent depuis des années la ville de Dieuze et ses environs. On pense évidemment aux pollutions qui empoisonnent la vie des riverains des usines locales, la situation des buttes Total. On évoque aussi la construction d'une nouvelle école, les relations avec la MJC, avec les commerçants, avec les associations ASSAJUCCO ou l'Inventerre du Pré vert. Et en matière culturelle, quelle sera la politique de la nouvelle municipalité pour le site des anciennes salines magnifiquement restauré par l'ancienne équipe. Et quid des relations avec le désormais célèbre Botaro, intronisé artiste officiel par l'ancien maire de Dieuze et installé depuis quelques années dans les anciens bâtiments militaires du XIIIème RDP. Que deviendra également le projet d'académie internationale de musique que portait avec énergie l'ancien maire de Dieuze avec le pianiste allemand Léonardi ?

Jérôme Lang et son équipe ont déjà donné quelques pistes lors des premières réunions du conseil municipal en multipliant les gestes symboliques forts comme ouvrir les commissions municipales aux citoyens de la communes, en donnant la parole au public présent lors des conseils municipaux ou en soutenant la candidature de Christophe Esselin, pourtant élu d'opposition, à la vice-présidence de la CCS. 

Jérôme Lang a maintenant six ans pour transformer la ville de Dieuze. 

 

 

Commentaires   

-1 #2 Pascal 31-07-2020 21:48
Citation en provenance du commentaire précédent de Bernard Mouchot :
Heureux de saluer grain de sel revenu respirer l’air de moins en moins frais de l’Est.
Pas surpris évidemment du retour sur les élections de Dieuze qui sont selon moi une bonne nouvelle pour tous les démocrates.
Avons assez dénoncé ici les faits et méfaits de notre petit dictateur local pour ne pas nous réjouir du formidable coup de pieds aux fesses envoyé par des électeurs courageux.
On attend et espère d’autres chutes au niveau de la planète car c’est quand même une constante, les régimes autoritaires finissent toujours par sombrer même si l’agonie peut être longue !
Très cordiales salutations à tous
Bernard Mouchot

Ouais trop bien en plus les impôts qui flambent !!!!
Citer
-17 #1 Bernard Mouchot 26-07-2020 08:35
Heureux de saluer grain de sel revenu respirer l’air de moins en moins frais de l’Est.
Pas surpris évidemment du retour sur les élections de Dieuze qui sont selon moi une bonne nouvelle pour tous les démocrates.
Avons assez dénoncé ici les faits et méfaits de notre petit dictateur local pour ne pas nous réjouir du formidable coup de pieds aux fesses envoyé par des électeurs courageux.
On attend et espère d’autres chutes au niveau de la planète car c’est quand même une constante, les régimes autoritaires finissent toujours par sombrer même si l’agonie peut être longue !
Très cordiales salutations à tous
Bernard Mouchot
Citer