50874087 599154053842883 7425805980119597056 n

L'office de Tourisme propose aux amoureux de fêter la Saint Valentin façon...Saulnois : une musette et un séjour Sau'Love pour découvrir avec l'élu(e) de son coeur notre territoire. 

Rendez-vous donc dans les deux bureaux de l'Office de Tourisme du Pays du Saulnois, à Dieuze et Vic sur Seille pour choisir la formule qui conviendra le mieux en fonction de vos envies, en fonction de votre budget. 

La Ptite musette contient un plaid, une bougie, deux coupes, une bouteille Perle des Evêques du Domaine Dietrich-Girardot et une carte proposant un lieu propice aux tendres retrouvailles.  

L'autre formule contient la Ptite musette, une mise en bouche gourmande, un hébergement pour passer une nuit amoureuse dans le Saulnois. 

Quant aux amoureux, fans de selfies, ils pourront poster leurs prises de vue et pourront gagner 1 coeur en céramique d'un artisan local !

L'info complète sur la page Facebook de l'OT

 

 

 

ccslyceeagricole

Les mauvaises langues en seront pour leur frais. La perpective de déguster des petits fours à l'issue du dernier conseil communautaire programmé avant la cérémonie de voeux du Président de la CCS n'aura pas attiré grand monde ce lundi 28 janvier dans le grand amphi du Lycée agricole.

Une soixantaine de délégués (sur 148) avait répondu à l'invitation de Roland Geis pour cette réunion programmée en toute hâte après l'annulation, faute de quorum, du conseil communautaire de Vergaville la semaine passée. 

Cet absentéisme récurrent devient d'ailleurs un vrai sujet de débat au sein de l'assemblée.  Rappelons que chaque délégué titulaire a un délégué suppléant qui peut ainsi le remplacer.

Alors, est-ce  à cause de l'horaire ( 16h30 ?), est-ce le délai trop court de convocation de ses membres ? est-ce la lassitude de fin de mandature ? est-ce un ordre du jour peu excitant ? ou bien un acte de défiance vis à vis d'une gouvernance qui ne satisfait pas ? Antoine Ernst, maire de Léning a clairement posé le débat et demandé qu'une réflexion soit engagée sur ce sujet d'ici la fin de la mandature en 2020. 

Malgré le peu de délégués présents, on a tout de même pu délibérer cette fois-ci car le quorum (75 délégués minimum) n'est pas requis lors d'une seconde convocation.

Les points à l'ordre du jour n'ont pas suscité beaucoup de débat mis à part, et comme c'est souvent le cas dans le Saulnois, tout ce qui concerne le tourisme ou la culture ! La présidente de cette commission Annette Jost présentait en effet le plan de financement prévisionnel du tronçon de 10km de la véloroute voie verte que la CCS a décidé, il y a bien longtemps, de réaliser le long du canal de la Marne au Rhin entre Lagarde et Moussey. C'est le maire de Rorbach les Dieuze qui a fustigé le coût exorbitant du projet (1 121 000 € financés par l'UE, l'Etat, le Grand Est, le Conseil Départemental et la CCS à hauteur de 420 000 €)  remettant en cause le travail de la commission et les votes précédents  des conseils communautaires qui avaient entériné ce projet.  

Annette Jost a alors dû rappeler l'intérêt d'une telle réalisation, son intégration dans la longue trame verte européenne qui doit  mener les cyclistes de Paris à Prague, l'arrivée de touristes supplémentaires dans le Saulnois. Elle a aussi rappelé qu'il était incroyable que le tourisme ou la culture soient toujours sujets à des contestations dans cette Communauté de communes alors que l'on votait avec entrain des ZAC, des ZIC aux financements autrement plus importants. Il faut croire que son discours aura été entendu puisque le projet a été voté avec 49 voix pour, 4 contre et 4 abstentions. 

Les autres délibérations prises : vote du réglement des multi-accueils, vote du règlement d'attribution des subventions aux associations, approbation du montant des charges de la Maison de l'emploi qui occupe des locaux de la CCS à Château-Salins, approbation de la prise en charge des déficits des budgets annexes. 

 

voeuxgeis19

Comme le veut la tradition dans le Saulnois, c'est le Président de la Communauté de communes qui clôt le long marathon des cérémonies de voeux.

En présence de la Sous Préfète, de deux Sénateurs, du Député, d'une conseillère régionale, du vice président du Conseil départemental, de nos conseillers départementaux, de très nombreux maires du territoire, des employés de la CCS, des autorités militaires, des chefs d'entreprises, Roland Geis a présenté ses voeux ce lundi 28 janvier dans la salle polyvalente à Château-Salins. 

 Le discours est à retrouver dans son intégralité dans la vidéo ci-dessous :

 

 

gady19

Le conseil communautaire programmé ce jeudi 24 janvier 2019 a été annulé faute de quorum. Cinquante délégués seulement étaient présents sur les 148 élus en 2014 pour représenter leur village à l'assemblée de la Communauté de communes du Saulnois. 

Cet absentéisme oblige le Président Roland Geis à reprogrammer dans l'urgence un nouveau conseil communautaire car de nombreuses délibérations doivent être prises avant le 31 janvier. 

Il aura lieu, lundi 28 janvier à 17h, à Château-Salins, juste avant la cérémonie de voeux prévue ce jour-là. 

Le réprésentant de Moselle Fibre, Jean-Jacques Gady a cependant pu faire son exposé sur l'avancée de l'installation de la Fibre à l'abonné dans le Saulnois. 

Maintenant que les habitants des 26 villages de la plaque de Dahlain peuvent surfer sur le net à la vitesse de 500 Mo, voire 800 Mo, les autres habitants attendent avec impatience leur tour. 

Jean-Jacques Gady a donc annoncé : IMG 4469

- sur la plaque d'Insming : commercialisation mars 2019

- sur la plaque de Bassing : commercialisation avril 2019

- sur la plaque de Château-Salins : commercialisation deuxième semestre 2019

- sur la plaque de Delme : commercialisation au premier semestre 2020

- sur les plaques de Dieuze et Ommeray : commercialisation au deuxième semestre 2020

Moselle Fibre étudie d'autre part les façons de former les habitants du Saulnois à l'utilisation de la fibre. Des sondages seront effectués prochainement auprès des maires du Saulnois afin de connaître les attentes de leurs administrés. 

end8

Il y a deux mois la Communauté de communes du Saulnois décidait de changer de fournisseur de repas pour ses cinq multiaccueils. Une décision controversée qui a été largement commentée sur Grain de sel car elle mettait fin au contrat avec la société API, installée sur la zone de Morville les Vic depuis un an, pour l'entreprise ELIOR basée à Epinal. elior

Aujourd'hui, Jérôme End, le Président de la commission Acueil de la Petite Enfance de la CCS explique aux parents usagers des crèches du Saulnois les raisons de ce changement : 

"Madame, Monsieur, 

La Communauté de Communes du Saulnois vient de renouveler les différents marchés publics relatifs à la livraison des repas et des goûters, ainsi qu'aux fournitures d'entretiens nécessaires au bon fonctionnement des ses cinq multiaccueils. 

Concernant la fourniture des repas et goûters, la société API n'a malheureusement pas pu être retenue à la lecture de son dossier de candidature. 

le marché étant passé en procédure formalisée, il n'était pas non plus possible d'entrer en négociation avec les candidats. Ainsi, c'est la société ELIOR qui s'est vu atribuer ce marché pour une durée d'un an, éventuellement renouvelable trois fois un an. 

ELIOR, comme API, s'engage, conformément aux cahiers des charges, à proposer des menus variés conçus par un diététicien et validés par un pédiatre, avec une attention particulière sur la qualité des denrées (origine, bio, circuits courts). par ailleurs, ELIOR est engagée dans diverses causes dont la réduction du gaspillage alimentaire, les problématiques de santé publique liées à l'alimentation, ou encore la gestion des problèmes environnementaux. 

Nous serons particulièrement vigilants et attentifs à la constance de la qualité du service fait, en n'écartant pas l'hypothèse d'un renouvellement anticipé au bout de la première année en cas d'insatisfaction de notre part. 

Concernant les marchés relatifs aux différentes fournitures d'entretiens, ceux-ci n'appellent pas d'observations particulières  puisqu'ils s'inscrivent dans la continuité des précédents, à l'exception des couches jetables dont la composition a été voulue plus écologique. 

En restant vigilant,

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués et vous présente mes meilleurs voeux pour la nouvelle année. 

Jérôme End"